guyane
info locale

Le Covid ou le virus qui en cache un autre : la dengue en Guyane compte des milliers de malades

dengue
le moustique Aedes, responsable de l'épidémie de dengue
©DR
La dengue : une autre épidémie se répand en Guyane avec 1440 cas déjà confirmés depuis janvier 2019. Le virus circule activement et déjà une grande partie du territoire est classée en zone épidémique.
 

Le Covid ne doit pas faire oublier la dengue et les moustiques rappellent les autorités sanitaires.
Les dernieres données des médecins de Guyane indiquent que l'épidémie de dengue circule de plus en plus sur le territoire guyanais et dans la région.
L'épidémie s'amplifie de jour en jour.

Prévention : grande campagne de démoustication à Kourou
©F. Fernandes


1440 cas de dengue biologiquement confirmés 


 
moustiques morts
©guyane 1ère

Guyane : 1440 cas de dengue ont été biologiquement confirmés depuis janvier 2019. 34% des cas confirmés à Kourou et 14% des cas à Saint-Laurent du Maroni.
L'épidémie de dengue en Guyane est en forte augmentation ces dernières semaines : 257 cas suspects et 121 cas confirmés pour la seule semaine du 4 mai

La situation dengue par secteur en Guyane 

Selon Santé Publique France, les communes de Kourou et de Saint-Laurent sont considérées en épidémie de dengue depuis déjà plusieurs mois.
 

Kourou, Macouria, Montsinéry, Sinnamary, Iracoubo : Ce secteur est considéré en situation d'épidémie depuis le 16 mars 2020 avec des cas hebdomadaires se répartissant dans toutes les communes.

Kourou : la chasse aux moustiques est ouverte
©JGAssard

 

St-Laurent, Mana, Javouhey, Awala-Yalimapo : Depuis janvier 2020, les médecins de l'ouest notent une recrudescence des cas cliniquement évocateurs de dengue. Les cas sont signalés principalement à Saint-Laurent et Mana.
Le Centre Hospitalier de Saint-Laurent indique aussi dans le bulletin dengue publié par Santé Publique France que le nombre de passages pour dengue aux urgences du CHOG a augmenté de façon notable depuis le 17 mai.

 

Le Maroni en épidémie

Guyane le haut Maroni entre Papaïchton et Grand Santi
Le haut Maroni entre Papaïchton et Grand Santi ©Catherine Boutet
 Apatou, Grand-Santi, Papaïchton, Maripa-Soula : épidémie déclarée aussi dans cette région de la Guyane. La surveillance des acteurs de santé indique la circulation active du virus de la dengue dans les communes du fleuve.

Le bassin du Maroni est en situation épidémique depuis fin janvier avec de plus en plus de cas évocateurs de dengue mais aussi confirmés dans tous les centres du Maroni.

Réouverture plage de Cayenne
Une plage à Cayenne ©Guyane la 1ère


Secteur de Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury 

Forte augmentation des cas. Des données chiffrées ont conduit les autorités sanitaires françaises à faire passer aussi l'ensemble de l'agglomération de Cayenne et des communes voisines en phase épidémie de dengue.
Mairie de St-Georges de l'Oyapock
Mairie de St-Georges de l'Oyapock ©Isabel Lerouge
 

Le secteur de l’Oyapock restait pour le moment épargné

Le virus de la dengue semble gagner là aussi du terrain avec une augmentation des cas recensés à Saint-Georges de l’Oyapock et à Camopi , classant le secteur en phase 2 des foyers épidémiologiques.
 

Surveillance des patients dengue hospitalisés

En 2019, début de la circulation de la dengue en Guyane, 3 patients ont été hospitalisés et aucun n'a développé une forme sévère de la maladie.
En 2020, 37 hospitalisations pour dengue ont été enregistrées indique dans son bulletin du 20 mai Santé Publique France dont 4 formes sévères.

Une augmentation notable du nombre de cas de dengue hospitalisés, et en particulier pour des formes avec signes d’alerte et des formes sévères, est observée depuis le mois de mars 2020.
Aucun décès dû à la dengue n’a été enregistré en 2019-2020 en Guyane.