Décès d’un jeune patient atteint de la fièvre jaune et du Covid-19 en Guyane

coronavirus guyane
Moustique fièvre jaune
Le moustique vecteur de la fièvre jaune ©OMPE.ORG
L’institut Pasteur a confirmé ce week-end une infection par le virus de la fièvre jaune. Il s’agit du 3ème cas depuis 2017.
 
Dans un communiqué publié aujourd'hui, l'Agence Régionale de Santé de Guyane fait état du décès d'un jeune patient.

"Selon les premières investigations, il s'agit d'une contamination locale survenue sur le haut Maroni. Ce patient également atteint du Covid-19 est décédé dimanche au Centre Hôspitalier de Cayenne." 

ARS Guyane

3 cas depuis 2017 

Le dernier cas signalé de contamination locale à la fièvre jaune remonte au mois d'août 2018.
Le patient non vacciné avait été contaminé dans une zone forestière autour de la rivière Comté. L'homme de 47 ans fut transféré dans un hôpital parisien dans un état grave.
Une année auparavant, survenait le 1er cas de fièvre jaune depuis 1998. La patiente avait séjourné en forêt près de Saint-Élie et dans la vallée de l'Oyapock.
  

Ce nouveau cas confirme que la fièvre jaune est bien présente sur l'ensemble de la Guyane, particulièrement sur les zones forestières. Cela justifie l'obligation vaccinale sur l'ensemble du département.

ARS Guyane


L'Agence Régionale de Santé rappelle que la fièvre jaune est une maladie virale aigüe qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté, et peut donner lieu à des formes graves et potentiellement mortelles
La vaccination est la principale mesure de prévention contre la fièvre jaune. Le vaccin est sûr et très efficace. Une seul dose suffit généralement à conféer une immunité durable et une protection à vie contre la maladie.