Déconfinement : les partis politiques du territoire prennent part au débat

politique guyane
Carte déconfinement
©DR
Dans un peu plus d’une semaine la France va se mettre à l’heure du déconfinement, ce sera aussi le cas en Guyane classée en vert. Depuis le début de la crise sanitaire que pensent les partis politiques de la gestion de la crise en Guyane ? Le déconfinement est-il souhaitable ? 
Dans un peu plus d’une semaine la France va se mettre à l’heure du déconfinement, ce sera aussi le cas en Guyane classée en territoire vert avec un retour à l’école programmé pour le 11 Mai. Depuis le début de la crise sanitaire on a peu entendu les partis politiques dans les médias. Ils s’expriment néanmoins sur les réseaux sociaux. Que pensent t-ils de la situation, de la gestion de la crise en Guyane ?... Le déconfinement est-il souhaitable ? Autant de questions auxquelles les partis ont bien voulu répondre. 
 

La Guyane en vert

Ils ont aussi un avis sur la crise sanitaire à l’heure où la France se dessine avec trois couleurs. Le rouge, le vert, voire l’orange selon les territoires. Pour la Guyane c’est comme la couleur prédominante de ses paysages… le vert.  Alors qu’en pensent-les partis ?
Fabien Canavy secrétaire général MDES (Mouvement d'émancipation et de décolonisation sociale) estime "qu'il va falloir déconfiner mais pas dans n'importe quelles conditions". Gamal Hoseinbuck conseiller territorial LR va dans le même sens "en posant la question de connaître précisément l'état des lieux du territoire avant de déconfiner". Christophe Madère délégué à l’éducation et à l’information au PSG (Parti socialiste guyanais) lui, juge "les informations insuffisantes pour assurer un déconfinement dans des conditions optimales". 
Des conditions acceptables pour déconfiner. Le MDES avait fait part de ses recommandations au préfet par courrier.
Fabien Canavy y demandait "le port du masques généralisé, la gratuité pour les plus démunis ainsi que des tests à grande échelle." 


Le défi de l'après confinement

Le PSG  ne veut pas d’un déconfinement précipité et ses dirigeants pensent que l’on rentre dans un nouveau paradigme éducatif. Le défi aujourd’hui est de préparer ce changement qui semble s’annoncer.
Christophe Madère délégué à l’éducation et à l’information au PSG "veut trouver le moyen de continuer la scolarité autrement tout en améliorant le rendu pédagogique et la continuité dans les communes qui ne disposent pas d'internet
Alors que nous sommes presque dans une nouvelle phase de la crise sanitaire, les partis sont des observateurs qui distribuent des bons mais aussi des mauvais points aux élus et à l’Etat qui en ont la gestion.
Gamal Hoseinbuck conseiller territorial LR "s'indigne de la baisse des moyens alloués aux centres hospitaliers alors qu'aujourd'hui, cette politique a montré ses limites." 
Enfin tous sont unanimes et respectent la décision des conseillers territoriaux et des maires de ne pas ouvrir les écoles, collèges et lycées le 11 mai. 
Le reportage de Roland Pidéri et Yves Robin
Déconfinement en Guyane : qu'en pensent les partis politiques ?
:


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live