Découverte de la maison de la Mémoire et des Cultures de la Guyane à Rémire-Montjoly

éducation
La maison de la Culture et des Mémoires de la Guyane
La maison de la Culture et des Mémoires de la Guyane ©Jocelyne Helgoualch
La maison de la Mémoire et des Cultures de la Guyane situé à Remire Montjoly sera bientôt inauguré officiellement. Les archives territoriales ont déménagé vers leur nouveau lieu de stockage, au centre de conservation des archives territoriales et des collections.

C’est un batiment imposant de 6000 mètres carrés: la Maison des Mémoires et des Cultures de la Guyane à Remire Montjoly.
la structure abrite des milliers de documents, désormais stockés dans ces nouveaux locaux.
 
La maison de la Culture et des Mémoires de la Guyane
La maison de la Culture et des Mémoires de la Guyane ©Jocelyne Helgoualch

La salle de lecture a ouvert ses portes au public cette semaine

 
La salle de lecture déjà investie par les chercheurs et les enseignants
La salle de lecture déjà investie par les chercheurs et les enseignants ©Jocelyne Helgoualch

La salle de lecture accueille ses premiers visiteurs, des enseignants et des chercheurs venus consulter les archives de la Guyane.
Un espace baigné de lumières qui peut recevoir une quarantaine de personnes.
Avec cette nouvelle structure, la capacité d’accueil a triplé.

Régine Alexandre, docteur en géographie, fréquente les archives de Guyane depuis des années pour ses recherches. Ce nouveau lieu est pour elle, une opportunité à saisir pour tous les guyanais 

Il y a eu un grand travail de classement et d’inventaire. On va pouvoir avoir accès à des documents dont on connaissait l’existence mais on ne savait pas très bien où ils étaient. Ça sera beaucoup plus facile  les retrouver maintenant et les utiliser.

Régine Alexandre, docteur en géographie


Les archives regorgent de documents et d’information sur l’histoire du territoire guyanais.
Le bâtiment est composé de plusieurs zones de travail.
Georges Rech, le directeur des Archives territoriales de Guyane précise
 

On prépare ce déménagement depuis 3, 4 ans. On avait quelques craintes car un déménagement pour les archives, c’est toujours un peu dangereux car on peut perdre des documents. Dans les archives de Guyane, il y a beaucoup de documents encore non classés. On a été très attentif à repérer les fonds, à les classer et à les transporter sans risques. Beaucoup de chercheurs ont travaillé sur les archives nationales d’Outre-mer à Aix en Provence (les archives de l’ancienne administration centrale chargée des colonies)  mais il y a beaucoup de documents très intéressants ici en Guyane. Notre travail, c’est de classer les fonds, les inventorier car nous avons beaucoup de retard et aussi les numériser pour à terme les mettre en ligne.

Georges Rech, le Directeur des Archives Territoriales de Guyane 

 
Les archives territoriales
Les archives territoriales ©Jocelyne Helgoualch


Dans les étages, sont stockés les 4 kilomètres d’archives retraçant l’histoire de la Guyane. Les plus anciens documents datent de 1689

 
L'atelier de restauration et de reliure
L'atelier de restauration et de reliure ©Jocelyne Helgoualch

L’atelier de reluire et de restauration a aussi pris ses quartiers dans la Maison des Cultures et des Mémoires de la Guyane.
Un bâtiment conçu pour apporter des conditions optimales de conservation.
Veronique Endrivet, relieuse restauratrice précise

C’est beaucoup plus simple et plus pratique et ça permet d’avoir un espace dédié à la reliure, un espace pour la restauration et un autre pour la dorure. 

Véronique Endrivet, relieuse restrauratrice

La maison des mémoires et de la Culture de la Guyane doit être officiellement inaugurée debut Novembre.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live