Education : des tensions au collège Auguste Dédé à Rémire-Montjoly et Constant Chlore de Saint-Georges...les personnels observent un droit de retrait

éducation guyane
Education
©Marie Berthome
Climat tendu en ce début de semaine dans plusieurs collèges du territoire. A Auguste Dédé à Rémire-Montjoly, les personnels éducatifs sont en droit de retrait pour dénoncer l’insécurité dans et aux abords de l’établissement. A Saint-Georges, les enseignants sont également mobilisés.
Les cours toujours perturbés, voir stoppés au collège Auguste Dédé à Rémire-Montjoly…Depuis hier, les personnels éducatifs exerce leur droit de retrait. Ils dénoncent le manque de moyens notamment humains : 80 professeurs et 11 assistants d’Education pour 1200 élèves. Un sous encadrement à l’origine selon eux d’une insécurité dans et aux abords de l’établissement. Les armes sont introduites régulièrement.
Une délégation a été reçue au rectorat, mais elle est ressortie insatisfaite des premières réponses. Les personnels du collège Auguste Dédé réclament 1 conseiller pédagogique d’éducation supplémentaire ainsi que 5 assistants d’éducation.
Le reportage de Marie Berthome : 
Collège Dédé : droit de retrait pour les enseignants.


Une bagarre au couteau à Saint-Georges

La majorité des professeurs du collège Constant-Chlore de Saint-Georges de l’Oyapock a cessé le travail hier matin. Les profs ont exercé leur droit de retrait suite à une bagarre au couteau entre deux élèves, qui s’est produite lundi. Un parent en état d'ivresse également s’est introduit dans l’établissement.
C’en est trop pour le personnel qui exige que ces problèmes soient réglés immédiatement. Affaire à suivre.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live