Elections municipales : 16 candidats au 1er tour le 18 octobre

élections
Municipales 2020
Les autorités ont validé 16 listes pour les élections municipales des 18 et 25 octobre dans 7 communes du territoire. Comparé au scrutin du 15 mars dernier, il y a du changement parmi certaines listes. Le point sur les fusions, abandons et permutations de tête de liste.
Il y aura bien 16 candidats au 1er tour des prochaines élections municipales partielles. Après deux reports en raison de la crise du coronavirus, la Guyane est aujourd’hui le seul département de France où les électeurs devront procéder au renouvellement des conseils municipaux et des conseillers communautaires, les 18 et 25 octobre. Une situation inédite dans l’histoire de la 5e République. Sept communes sont concernées.
Toutes les listes déposées en préfecture la semaine dernière sont validées. Le tirage au sort des positionnements sur les panneaux d’affichage a eu lieu hier après-midi. Un procédé obligatoire pour les communes de plus de 1000 habitants. 
 

Les listes en présence


Toutes les têtes de listes sont dévoilées, en attendant la présentation complète de leurs équipes.
  • A Awala-Yalimapo, en mars dernier, trois têtes de liste se disputaient les rênes de la municipalité. Ils ne sont plus que deux : Hervé Robineau et le maire sortant Jean-Paul Ferreira.
  • Dans le pays des Savanes, à Iracoubo près de 76% des votants s’étaient déplacés lors du 1er scrutin. Trois candidats sont toujours en lice. Le maire sortant Cornelie Sellali Bois-Blanc espère un deuxième mandat. Il affronte deux challengers : Enrico William et Céline Regis.
  • Pour le moment, la surprise vient de Matoury. Avec près 35 00 habitants et de multiples défis, Matoury est l’une des villes les plus importantes de l’agglomération de l'Île de Cayenne. Trois hommes souhaitent la diriger. Jean-Victor Castor repart à la bataille. Il peut compter sur le soutien d’Hubert Contout, ancien candidat. Face à lui, Serge Smock, le maire sortant. La surprise, c'est la candidature de Jean-Marc Aimable, porte-parole de l'USD (Union des Sociaux Démocrates). Il est désormais tête de liste. Joint par téléphone, il indique la présence de Jean-Pierre Roumillac parmi ses colistiers.
  • Sur le fleuve, à Papaïchton, deux listes s’affrontent. Un duel entre le maire sortant Jules Deie et Richard Lobi. L'équipe de ce dernier fusionne avec celle de Claude Djani.
  • Fusion aussi du côté de Rémire-Montjoly. Arrivée en tête, Claude Plenet est de nouveau candidat. Le maire sortant, Jean Ganty s’allie avec Nael Lama qui figure en 5ème position sur la liste. Aline Charles poursuit elle aussi son engagement auprès de Rémirois.
  • Du coté de Roura, des colistiers ont décidé de changer de camp. Mais pas de nouveaux visages concernant les leaders : Christian Noko , Roseline Gaillou et Jean-Claude Labrador.
  • Enfin à Saül, la maire sortante, Marie-Hélène Charles, a remporté l’élection dès le 1er tour mais il faut compléter le conseil municipal.

Toutes les têtes de listes sont dévoilées. Les précisions d'Olivier Damone.

 

Quant aux procurations, il va falloir tout recommencer. Les précisions de Bruno Forest, Directeur de l’immigration et de la citoyenneté à la Préfecture de Guyane.

 





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live