Elections municipales : les 8 dernières listes déposées

politique
Elections municipales : les 8 dernières listes déposées
©O.GARRET-ALAÏS
Huit candidats au second tour des élections municipales ont déposé leur liste en Préfecture hier avant 18h. Sept communes sont concernées. Pas de surprise majeure parmi les derniers prétendants déclarés à l’écharpe de maire.
Après Matoury, Awala-Yalimapo, Papaïchton et Saül, l’échiquier des candidats se met en place à Roura, Iracoubo et Rémire-Montjoly. Pour ce deuxième tour, trois mois et demi après le premier scrutin, certains ont choisi de faire alliance, d’autres n’ont rien changé à leur équipe du premier tour.
 

Le jeu des triangulaires


A Roura,  sans surprise, pas de fusion. Christian Noko,3e au premier tour, se maintient bien face aux deux premiers, Jean-Claude Labrador et Roseline Gaillou
A Iracoubo, même si elle a terminé 3ème au premier tour, la maire sortante Cornelia Sellali reste dans la course, au même titre qu'Enrico William et Céline Sophie-Régis.
A Matoury, Jean-Pierre Roumillac affrontera Serge Smock, maire sortant en ballotage favorable, et Jean-Victor Castor.
 
Elections municipales : les 8 dernières listes déposées
©O.GARRET-ALAÏS

Pour Rémire-Montjoly, pas de quatrième liste comme au tour précédent : l’équipe menée par Nahël Lama fusionne avec celle du maire sortant Jean Ganty, en ballotage défavorable.

Jean GANTY

« Non, je pense que les chose sont claires puisque c’est quelque chose qui devait se faire à mon avis depuis le premier tour. Là maintenant, les choses se sont mis tout naturellement en place. Donc notre collaboration permettra justement de montrer à la population la solidarité que nous pouvons avoir, que nous avons de projets communs, que tout cela doit se mettre en place pour que la population puisse comprendre que nous avons envoyé un message pour le bien vivre ensemble à Rémire-Montjoly. »


Le duo espère faire barrage à  Claude Plenet, 12ème vice-président de la Collectivité Territoriale de Guyane, en ballotage favorable à l’issue du 1er tour.

Claude PLENET

« C’est une élection toute particulière. Nous avons présenté lors du premier tour, un programme aux électeurs, une équipe. Aujourd’hui nous souhaitons simplement que cela soit validé pour le deuxième tour. Et la campagne sera effectivement sur les réseaux sociaux. Mais nous allons aussi téléphoner à nos amis ou à des électeurs qui sont encore indécis. »


Quant à Aline Charles elle maintient sa décision de se présenter face à deux autres listes leaders. Une manière d’illustrer la demande de renouveau politique de la population.

Aline CHARLES

« Plus de 60% de la population de Rémire-Montjoly a fait le choix du changement, ils n’ont pas porté leurs suffrages sur le maire sortant parce qu’ils attendent autre chose. Donc il nous paraissait logique d’honorer toutes ces personnes qui ont souhaité ce changement, qui aspirent à un renouveau et qui aspirent à la politique différemment. »


A Papaïchton, Makandi Denki et Energie Nouvelle fusionnent. Richard Loby et Claude Gjani font équipe pour barrer la route au maire sortant Jules Deïe.
A Saül, commune de moins de 2000 habitants, les électeurs ont déjà choisi leur maire. Mais ils devront revenir aux urnes pour choisir trois candidats parmi les six en lice afin de compléter la liste de onze colistiers de Marie-Hèlene Charles.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live