Feu de palettes et de vieux pneus devant la préfecture, au moment où l’État répond à la motion

manifestation
Feu de palettes et de pneus devant la préfecture
Feu de palettes et de pneus devant la préfecture ©A. Defives
Dès 08h00 une centaine de personnes se sont rendues à la préfecture afin de protester contre le silence de l’État face à la motion remise au premier ministre lors de son déplacement éclair en Guyane.
 

Chants et prises de paroles devant la préfecture :

Chants, prises de paroles des leaders syndicaux et membres des collectifs de défense de la santé, étaient au programme de la première partie de la matinée. Les manifestants ont brandi des pancartes blanches barrées d’une croix rouge symbolisant chacune des victimes guyanaises du Coronavirus. 


Face à face dans le calme et feu de palettes :

Les forces de l’ordre et les manifestants se sont fait face dans le calme, jusqu’au moment où ces derniers ont incendié des palettes et de vieux pneus. Les bureaux de la préfecture se sont vite retrouvés envahis par une épaisse fumée noire, qui a obligé à l’évacuation d’une partie des bureaux. Un personnel de l'administration a alors essayé d'éteindre les flammes, sous les moqueries de la foule, avant que les policiers ne le fassent reculer, pour agrandir le périmètre de sécurité et permettre l’intervention des pompiers.
Feu de palettes devant la préfecture
Il a fallu vite retirer la drapeau bleu, blanc, rouge.... ©A. Defives
Au même instant les conseillers territoriaux réunis en séance plénière à la CTG, ont discuté de la réponse du gouvernement. Un courrier adressé au préfet Marc Del Grande, à Patrice Latron, préfet-directeur de crise et Clara De Bort, directrice de l’ARS.
Plénière à la CTG
©S. Laporte
Le réponse du gouvernement :
Le courrier p.1
©S. Laporte
Le courrier p.2
©S. Laporte
Le courrier p.3
©S. Laporte
Courrier page.4
©S. Laporte

De son côté au Sénat, Georges Patient a de nouveau interpellé le gouvernement, sur les principales revendications des élus signataires de la motion, à savoir la création d’un CHU et la venue de renforts, notamment de médecins cubains. Sans obtenir de réponse satisfaisante de la part de Brigitte Bourguignon, ministre déléguée en charge de l’autonomie.
Tweet de Georges Patient
©DR


Cet après-midi le préfet rencontre les élus signataires :

Réunion en préfecture entre le représentant de l'Etat et les élus signataires de la motion
Réunion en préfecture entre le représentant de l'Etat et les élus signataires de la motion réclamant notamment un CHU pour la Guyane ©L. Marot

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live