Flux migratoire en Guyane : le député Gabriel Serville préconise de se servir de cette problématique pour en faire un atout

immigration guyane
Député Gabriel Serville
Gabriel Serville ©Guyane la 1ère

Après avoir interpellé le ministre de l’Intérieur puis les élus locaux sur la gestion de la crise migratoire, le députéGabriel Serville demande au préfet Thierry Queffelec de créer une cellule pour la gestion de la crise migratoire. Selon lui cette problématique pourrait être transformée en atout.

Selon les derniers chiffres fournis par l’OFPRA, l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides, 20 000 migrants sont arrivés sur le territoire guyanais ces six dernières années.

Le parlementaire Gabriel Serville affirme sentir monter les tensions depuis quelques mois face à cet afflux migratoire. A l’image de la cellule interministérielle de crise pour la gestion de la crise covid, cet organe de réflexion, une cellule pour gérer la crise migratoire, pourrait, selon lui, apporter des solutions au niveau local, régional et international.

Si aujourd'hui la Guyane se trouve dans une dynamique de peuplement avec une courbe ascendante , je me dis qu'il ne faudrait pas le regretter mais peut-être voir comment on peut partir de la situation aujourd'hui qui peut nous sembler chaotique et la transformer pour qu'elle devienne un atout pour mieux assurer le développement de ce territoire...


Accompagner cette crise migratoire pour qu'elle devienne un atout, voilà ce que souhaite le député Serville. Un challenge qui induit davantage de dialogue et de mettre en présence tous les partenaires à la fois politiques et économiques. 

Le député Gabriel Serville souhaite la création d'une celle pour gérer la crise migratoire en Guyane qui, selon lui peut-être transformée en atout