Guyane : la filière bois résiste avec 93 554m3 de bois certifié vendus par l’ONF en 2020

nature
Guyane : bilan d'activité 2020/2021 de l'Office National des Forêts
Sur une quarantaine d’essences exploitées, l’Angélique, les Gonfolos et le Grignon Franc représentent toujours près de 73 % des essences exploitées en 2020. ©Office National des Forêts de Guyane
Près de 94 000 m3 de bois certifié vendus en 2020, soit une progression de 25% par rapport à 2019. Un chiffre record pour l’Office National des Forêts de la Guyane et ce malgré la pandémie de Covid-19 et une fausse saison sèche. Le prochain défi de l'ONF : atteindre les 200 000 m3 d'ici 2030.

Le bois, première matière précieuse de la Guyane. Les 93 554m3 de bois certifié vendus par l’Office National des Forêts de la Guyane démontrent l’importance et le dynamisme de la filière. Du bois revendu aux entreprises du BTP mais aussi aux menuisiers et ébénistes du territoire.

Les femmes et les hommes de l’ONF Guyane
L’Unité spécialisée Nature de l’ONF contrôle l’ensemble des activités minières qui se déroulent sur le domaine forestier privé de l’État. ©Office National des Forêts de Guyane
Les femmes et les hommes de l’ONF Guyane
La principale mission des ouvriers forestiers prospecteurs de l’ONF est la désignation : reconnaissance, sélection et marquage des arbres. ©Office National des Forêts de Guyane
Les femmes et les hommes de l’ONF Guyane
Les ouvriers forestiers partent en forêt en équipe de 4 : 1 pointeur (conducteur de travaux) et 3 prospecteurs (ouvriers forestiers). Le pointeur est le responsable de la désignation, il coordonne toute l’équipe. ©Office National des Forêts de Guyane
Les femmes et les hommes de l’ONF Guyane
En 2020, 42 272 arbres ont été désignés par les 16 ouvriers prospecteurs de l’UP Travaux de l’ONF, représentant un volume de 135 000 m3. Parmi eux, 25 993 ont des caractéristiques qui permettent leur exploitation. ©Office National des Forêts de Guyane
Les femmes et les hommes de l’ONF Guyane
L’ONF, gestionnaire de 6 millions d’hectares de forêt en Guyane, a une forte responsabilité quant à l’intégration à part entière de la biodiversité dans ses objectifs de gestion. ©Office National des Forêts de Guyane
Guyane : bilan d'activité 2020/2021 de l'Office National des Forêts
Entre novembre 2020 et juin 2021, 22 animations ont été réalisées avec une association sportive qui organise des courses et compétitions dans la réserve et sur le sentier de Montabo. ©Office National des Forêts de Guyane

 

Troisième filière économique de la Guyane en valeur ajoutée, le bois représente ainsi en 2020, 215 entreprises 900 emplois, 100 millions de chiffre d’affaires, selon le bilan d'activité de l'ONF Guyane

« Pour l’avenir, en tant que gestionnaire de 6 millions d’hectares de forêt en Guyane, notre ambition est donc de poursuivre le développement de la filière bois et d'approvisionner les entreprises à hauteur des besoins. Cela passera par davantage d’aménagements des forêts, davantage de coupes, davantage de pistes... »

Catherine LATREILLE, directrice territoriale de l’Office National des Forêts de la Guyane


D’ici 2030, conformément au Programme Régional pour la Forêt et le Bois signé en novembre 2020, l’ONF Guyane doit ainsi multiplier son chiffre de vente de bois certifié par 2 pour atteindre presque 200 000 m3 vendus.

Réorganiser le travail des 84 agents de l'ONF

Pour relever ce défi et ce malgré la crise sanitaire et une saison sèche entrecoupée de pluies, l’ONF Guyane a dû en 2020 procéder à une profonde restructuration de ses équipes et des méthodes de travail. Pas toujours facile pour les 84 agents, et ce depuis plusieurs années.

« L’essentiel de nos missions se fait en forêt, souvent durant plusieurs jours. Dès la fin du confinement, il a donc fallu réorganiser les équipes pour respecter la distanciation sociale, les mesures et autres protocoles sanitaires. La majorité des agents administratifs ont eux basculé en télétravail. L’accueil du grand public en forêt a été perturbé. »

Catherine LATREILLE, directrice territoriale de l’Office National des Forêts de la Guyane


Des changement qui ne se sont pas faits sans heurts. L’ONF a a connu quelques mouvements de grève. Le dernier en date, il y a quinze jours. « C’est l’une des batailles à mener : convaincre la direction nationale des besoins en hommes et en moyens de l’ONF Guyane alors que dans le même temps, l’Etat voudrait aller vers une réduction des effectifs. Pour l’instant, nous avons tenu bon. »

La gestion de 119 587 hectares de forêts 


En 2020, l’ONF Guyane a mené 183 missions de surveillance des massifs forestiers, en particulier contre les menaces dues à l’orpaillage, la déforestation illégale…

 

 


L’ONF Guyane a également réalisé plusieurs aménagements pour 119 587 hectares de forêt  (Montagne Soufflet- crique Petit Galibi ;  Égyptienne - Mont Paramana ; Balata-Saut Léodate ; Piton Armontabo). Il s’agit de la rédaction de documents de gestion pour les 20 années à venir. Un outil technique qui concilie les demandes de la société civile et des enjeux liés à la forêt :

  • Les besoins économiques de la filière bois et des autres filières (carrières ...)
  • Les attentes des usagers en particulier pour les loisirs et le tourisme : promenade, chasse, sport, développement touristique ...
  • Les impératifs de protection de l’environnement : préservation de la diversité́ et de la quantité́ des espèces animales et végétales, enjeux liés aux changements climatiques.

Préserver environnement et patrimoine


Ainsi, la forêt Balata-Saut Léodate (d’environ 52 000 ha à cheval entre Kourou, Montsinéry-Tonnegrande et Macouria) accueillera sans doute des exploitations qui permettront de valoriser les wapas et mahos peu usités actuellement.

 

Guyane : bilan d'activité 2020/2021 de l'Office National des Forêts
©Office National des Forêts de Guyane

 

Ces activités économiques devront aller de pair avec le maintien de paysages attrayants pour le grand public (crique Couleuvre, nombreux camps touristiques, projets de sentiers, trails...) et la protection de l’environnement comme du patrimoine. De fait, plusieurs montagnes couronnées amérindiennes ont été observées sur des collines.

 

 

52 km de piste créés en 2020


Enfin, en 2020, 52 km de routes forestières ont été créés sur les massifs de Régina, Saint-Georges et de Montagne de fer. Sur la route forestière de Montagne de fer, le franchissement de la crique Génipa a été amélioré par la construction d’un pont en bois en lieu et place d’aqueducs, ce qui a permis de redonner une continuité écologique aux cours d’eau. Ce type d’intervention se généralise sur les routes forestières.

 

 

Partenaire de la gestion des 3 réserves nationale en Guyane (Grand-Matoury, Trinité, nourages), l’ONF Guyane doit réaliser d’ici la fin de l’année un nouveau chemin de 2km, à Matoury. Un  chemin pour accéder au Lac des Américains qui sera un outil de sensibilisation aux milieux naturels.