Réouverture des bars en Guyane

coronavirus
Bars
©Frank Fernandes

Depuis le samedi 27 février, les bars de Guyane ont à nouveau le droit d'accueillir du public. La préfecture a donné son accord car le territoire vit une periode de calme épidémique. Les gérants de ces établissements accueillent cette nouvelle avec joie. Toutefois, le couvre feu reste une limite.

En Guyane, une trentaine d'établissements ont le droit de vendre de l'alcool officiellement. C'est la licence IV, payante, qui le permet. Cela inclut les hôtels et les restaurants qui ont également des bars dans leur structure. Les bars qui n'ont que cette activité de débit de boisson sont au nombre de vingt en Guyane. 
 

Une profession en souffrance 

Soumis à plusieurs périodes de fermetures ces derniers mois, les gérants de bar disent avoir malgré tout continué de payer des charges pour leurs établissements. Mi février, ils se sont donc organisés en collectif pour faire entendre leurs difficultés financières à la préfecture de Guyane.

Une réouverture bien accueillie

Anne-Laure est gérante du bar le 1922 à Cayenne. Pour elle, la réouverture en cette fin de mois de fevrier permet d'envisager sereinement les jours à venir, mais elle ne résoudra pas tous les problèmes. Surtout que le couvre feu maintenu à 23 heures à Cayenne reste une limite pour ces professionnels qui travaillent essentiellement la nuit.

Réouverture des bars : les professionnels soulagé mais...


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live