Hausse des prix à la consommation de + 1,9 % sur les six derniers mois

consommation
Population marché de Cayenne
©Guyane la 1ère
Depuis février 2021, les prix ont augmenté de presque 2 %. Une hausse qui vient des prix des produits pétroliers (+13,1%) et certainement d’un effet rattrapage après les différentes « mesures de freinage sanitaire » qui ont mis à mal l’économie guyanaise.

Sources : INSEE

Même si la crise de la COVID a gêné durant plusieurs mois en 2020 et 2021, certaines collectes et diffusions des prix en Guyane, la ménagère guyanaise aura fait toute seule le constat de cette nette augmentation de son panier de courses.

Les prix de l’énergie flambent à près de +10% de hausse

Le secteur de l’énergie est celui qui a la plus forte croissance des prix (+ 9,2 %) au dernier semestre. Une hausse qui contribue pour un tiers de la flambée de l’indice des prix à la consommation (IPC). Des prix liés à l’effet de la reprise économique mondiale, la demande en pétrole a en effet  fortement augmenté. Les prix des produits pétroliers ont connu une forte hausse (+ 13,1 %). Dans le détail, le prix de l’essence augmente de 14,7 % et celui du gazole de 11,8 %, le prix de la bouteille de gaz butane est aussi en hausse (+ 11,4 %).

Le prix des produits frais augmentent de +3,0%

Dans leur ensemble, les prix de l’alimentation augmentent de + 0,8 %, sous l’effet des produits frais qui augmentent de + 3,0 %, alors que les autres produits alimentaires (non frais) n’augmentent que de + 0,6 %. Pour les prix des produits manufacturés, ils sont en très légère hausse (+ 0,2 %). L’augmentation des prix de l’habillement (+ 1,8 %) est compensée par la baisse des prix des produits de santé (– 1,3 %), tandis que les prix des autres produits manufacturés sont stables.

Les prix des services sont aussi à la hausse, de + 2,2 %

Ce sont les transports qui participent le plus à l’augmentation des prix du secteur (+ 32 %). A eux seuls ils contribuent pour 0,3 point dans le calcul de l’indice des prix à la consommation (IPC). Juste derrière, on retrouve les prix des services de communication qui alimentent fortement la hausse des prix dans ce secteur de services (+ 6 %). Dans cette augpmentation, tout particulièrement les prix des services de téléphonie mobile (+ 12,8 %) composent la hausse.

Les prix des services de santé, loyers et services rattachés ont une croissance plus faible, respectivement de 0,4 et 0,2 %, quant aux autres services leurs prix restent stables.

En comparaison le premier semestre 2020, n’avait enregistré que + 0,7% de hausse des prix.