L'académie de Guyane en ordre de marche

éducation guyane
L'académie de Guyane en ordre de marche
Le recteur de l'académie de la Guyane, Alain Ayong Le Kama, a fait un bilan de de la rentrée des classes, en pleine crise sanitaire. ©Sébastien LAPORTE
L’académie de Guyane compte 83 853 élèves cette année, soit 1985 de plus que l’an dernier. Une rentrée réalisée dans des conditions inédites du fait du coronavirus. L’Ouest du territoire concentre toutes les attentions. Les précisions d'Alain Ayong Le Kama, recteur de la Guyane.
L’académie « est en ordre de marche » assure le recteur de Guyane, Alain Ayong Le Kama, et ce malgré un contexte sanitaire inédit.
Avec une rentrée d’ores et déjà décalée à Maripasoula, et des établissements scolaires sous surveillance à Grand-Santi.
L’académie ne compte pour l’instant aucun élève testé positif au coronavirus.
 

« Aujourd’hui nous avons quatre cas, c’est que des adultes, nous n’avons aucun cas avéré chez un élève. La rentrée se fait progressivement à Grand-Santi, mais nous sommes en observation. En fonction de cela, nous allons décider si on donne un temps supplémentaire ou si la rentrée peut se faire en continuité ».

Alain Ayong Le Kama, recteur de l'académie de la Guyane

 

Le cas des élèves frontaliers


La situation des élèves scolarisés en Guyane tout en résidant au Brésil et au Surinam reste inchangée : les frontières étant toujours fermées, ils ne peuvent rejoindre leur classe.
Le rectorat estime qu’ils seraient une centaine dans cette situation sur la rive brésilienne de l’Oyapock. Et deux fois plus au Suriname.
 

« Dans l’Ouest, si on prend les 1er et second degrés, oui entre les écoles ça fait à peu près une centaine et puis dans les collèges et lycées du côté de Saint-Laurent, Apatou et ailleurs, ça fait quelque chose comme 250 élèves c’est vrai, mais qu’on suit de très près parce qu’on a les adresses, on a les familles, on est en contact avec les familles et on essaie de trouver des solutions au plus vite ».

Alain Ayong Le Kama, recteur de l'académie de la Guyane


Quant aux centaines d’élèves inscrits sur liste d’attente, il y a encore quelques jours, le temps d’intégrer un établissement scolaire, le recteur affirme que le problème est en passe d’être entièrement résolu dans le secondaire.
 

« Les dernières informations que j’avais qui datent d’hier, c’était 10 élèves pour rentrer en seconde. Voilà, c’est-à-dire, il y a des permutations, beaucoup de gens qui ont été affectés ici qui veulent aller là-bas, mais dans les affectations strictes – collèges et lycées – nous avons une dizaine d’élèves ».

Alain Ayong Le Kama, recteur de l'académie de la Guyane

 
Pour le premier degré, le rectorat ne mentionne aucun chiffre en précisant que ce sont les communes qui assurent les inscriptions en primaire et maternelle.
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live