L'oeuvre de Lionel Sugat, compositeur guyanais du 19e révélée lors d'une conférence musicale

patrimoine guyane
Les musiciens interprètes des partitions de Lionel Sugat
Edel Diaz, Arsène Popo, Jean-Claude Valminos, Aymerick Létard, Emmanuel Coulanges et Patricio Malcom Valdès ©CL
C'était ce 8 juillet à la Maison des Cultures et Mémoires de Guyane, lors d'une conférence musicale était révélée au grand jour la vie et l'oeuvre d'un compositeur guyanais né au 19e, Lionel Sugat. Une découverte inestimable du patrimoine archivistique fort appréciée du public présent.

Rémy Péru-Dumesnil, archiviste aux Archives territoriales de Guyane, chargé de classer le fonds d'archives du musicien Maximilien Saba a découvert à l'intérieur, 250 partitions signées Lionel Marie-Joseph Sugat. En quelques mois, il a réussi à retracer, partiellement, le parcours de cet inconnu qui, plus d'un siècle après, offre aux guyanais, un patrimoine musical exceptionnel.

 

Une histoire qui fascine le public

Le récit de la vie du compositeur Sugat a passionné l'auditoire. Pour le conférencier Rémy Péru Dumesnil, c'était une belle occasion de démontrer l'utilité d'avoir accès aux archives privées :

Les gens ont l'air d'être vraiment très contents à la fois de ce qu'ils ont entendus de la musique et de la conférence. Cela confirme que l'on fera une deuxième édition et surtout on espère que cela va motiver les gens à nous amener leurs archives privées pour leur montrer ce que l'on est capable de faire une fois déposées, car elles ont vraiment un potentiel énorme. Je suis très satisfait sur tous les plans.

Rémy Péru-Dumesnil
Rémy Péru-Dumesnil, archiviste à la MCMG ©CL

Le directeur de s Archives territoriales de Guyane, Georges Rech peut aussi se satisfaire de ce travail de restitution :

Le public a été ravi de la conférence et de découvrir un personnage truculent et nos amis musiciens du conservatoire, que je remercie, et qui ont, eux aussi découvert Sugat, un musicien extrêmement intéressant. Ils sont parvenus à le réinterpréter et vont continuer à explorer. On a semé une petite graine...

 

Une collaboration fructueuse entre les archivistes et les musiciens

La professeure de musique et auteure Marie-Françoise Pindard salue cette belle découverte pour les Guyanais et les musiciens. Pour Michaëlle Ngo Yamb Ngan, musicienne et directrice du conservatoire de musique, de danse et de théâtre ce type de collaboration doit s'inscrire dans les tablettes :

Cette soirée est un joli rêve qui se réalisait car beaucoup de guyanais travaillaient à cette question de transmission, d'écriture de l'histoire musicale comme Mme Pindard où Mr Lanou. Beaucoup de musiciens l'ont joué. C'était une collaboration nécessaire et j'espère qu'elle sera pérenne pour retracer l'histoire de la musique en Guyane


Aymerick Létard, l'un des pianistes de la soirée ne demande qu'à recommencer ce type de prestation :

Ce n'est que du bonheur non seulement au niveau musical c'est intéressant, mais je découvre quelque chose qui nous appartient finalement, le patrimoine guyanais. Ce fut un plaisir de jouer une petite partie des 250 œuvres. Nous avons joué 6 morceaux avec mon collègue Edel Diaz au vibraphone et au marimba. J'espère que cela continuera. Je ne peux qu'être enthousiaste.


ICI un extrait de la prestation d'Aymerick et Edel Diaz Betencourt interprétant une valse sans titre de Sugat

Découverte patrimoniale à la MCMG des archives musicales de Lionel Sugat