La crise sanitaire pèse sur certains secteurs de l'économie guyanaise

économie guyane
INSEE
INSEE avenue Pasteur à Cayenne ©CL
La crise sanitaire continue d’impacter l’économie guyanaise selon les derniers Comptes économiques Rapides 2019. Selon l’INSEE, les effets se font sentir toujours au deuxième trimestre 2020.
L’emploi salarié est particulièrement impacté. Il recule de -1,6% par rapport au trimestre précédent et se traduit par 870 emplois en moins. Sur un an, on observe une perte de 309 emplois. Par secteur, la dégradation est la suivante -3,4% dans le tertiaire marchand, -1,3% dans celui non marchand et -1,5% dans le secteur de l’industrie.


Rebond dans les secteurs de l'intérim et de la construction

Petit rebond en revanche dans les secteurs de l’intérim et de la construction avec pour ce dernier un taux de +0,5%. En effet 2200 logements ont été autorisés à la construction, soit 400 de plus qu’au deuxième trimestre 2019.


Le secteur hôtelier touché de plein fouet

La fréquentation hôtelière subit de plein fouet la crise sanitaire, près de 70% de nuitées en moins au deuxième trimestre de cette année. L’INSEE souligne toutefois une légère reprise avec la réouverture de la plupart des établissements. Au cours de cette période, seulement 341 nouvelles entreprises ont vu le jour, soit -7,1% par rapport aux trois premiers mois de l’année. L’activité spatiale, en baisse, 9 lancements au lieu des 11 prévus, freine la croissance locale mais à peu d’influence à court terme sur les autres secteurs de l’économie.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live