La Croix Rouge au cœur du dispositif d'aide aux familles démunies vit un moment d’extrême pression en Guyane

solidarité
La Croix Rouge au cœur du dispositif d'aide aux familles démunies vit un moment d’extrême pression en Guyane
La Croix Rouge au cœur du dispositif d'aide aux familles démunies vit un moment d’extrême pression en Guyane ©Thierry Merlin
La Croix Rouge française joue un rôle essentiel en Guyane et encore plus actuellement avec la crise sanitaire et alimentaire qui touche des milliers de personnes sur le territoire.
Entre le Covid-19 et les hébergements d’urgence suite aux inondations, la structure est sous pression.
Depuis le début de l’épidémie du coronavirus en Guyane, la plateforme alimentaire mise en place pour venir en aide aux plus démunis est gérée par la Croix Rouge française.
Le ministère des Outre-mer a débloqué une aide d’urgence d' 1 million 2 d’euros pour la Guyane. Ces fonds servent essentiellement à fournir aux familles démunies des aliments ou des denrées de première nécessité.


Une aide de 485 tonnes de denrées et marchandises pour la Guyane

La Croix rouge au cœur de l'aide humanitaire en Guyane
La Croix rouge au cœur de l'aide humanitaire en Guyane ©Guyane 1ere
Avec la crise du Covid-19, l’aide alimentaire pour la Guyane passe de 140 tonnes l’an dernier en 2019 à 485 tonnes cette année.
Evacuation à Baduel
Evacuation à Baduel ©DR


Un supplément de 345 tonnes cette année

C’était absolument nécessaire déclare Benoit Renollet le directeur de la Croix Rouge en Guyane :

On explose les scores. On est déjà à 300 tonnes de denrées alimentaires distribuées. On fournit des denrées comme l’huile, les pâtes, les boites de sardines et beaucoup de denrées sèches.
On distribue aussi beaucoup de tickets services. On a déjà donné l’équivalent de 200 000 euros en tickets.


La Croix Rouge sur tous les fronts en Guyane

Ce sont aussi les membres de la Croix Rouge qui ont à gérer actuellement l’accueil à l’aéroport de tous les passagers. 3 fois par semaine, l’association humanitaire demande aux arrivants de l’aéroport Félix Eboué de remplir un questionnaire Covid permettant de suivre les personnes qui sont arrivées sur le territoire guyanais et de repérer tous les cas symptomatiques. ils sont ensuite orientés, si suspicion, vers la prise en charge mise en place à l’aéroport.


La mise à l’abri de 150 personnes depuis la crise du coronavirus

 

Depuis la crise Covid, la mise à l’abri des personnes sans domicile ou en difficulté est aussi gérée par la Croix Rouge précise le directeur de la Croix Rouge en Guyane. On a mis 150 personnes à l’abri à Cayenne depuis le début de l’épidémie. Il a fallu trouver des hébergements.

 

Les inondations et les alertes météo compliquent une situation déjà tendue

Distribution de l'aide alimentaire à Saint-Laurent
La Croix-Rouge en action aidée des militaires ©Préfecture de la Guyane
Depuis plus de 10 jours, la Guyane connait un épisode pluvieux exceptionnel avec de fortes précipitations qui ont provoqué des inondations un peu partout sur le territoire. Des femmes, des enfants et des hommes à mettre à l’abri.
A Saint-Laurent du Maroni, ce sont 150 personnes qui ont été évacuées du quartier dit Bagdad et logées provisoirement au hall sportif Edouard Royer.
A Cayenne, 40 personnes ont été mises à l’abri au gymnase Holder suite aux risques d’éboulement d’une partie du Mont Baduel où elles logeaient.
Hébergement d'urgence au gymnase Holder de Cayenne pour une trentaine de familles
Hébergement d'urgence au gymnase Holder de Cayenne pour une trentaine de familles ©Thierry Merlin
Olivier Morel , le responsable administratif et financier de la Croix-Rouge Guyane :

C’est malheureusement un dispositif classique d’hébergement d’urgence: de quoi dormir, des lits, des duvets et des oreillers. La nuit, il y a un gardien et la journée on envoie des maraudes médicales pour voir si tout se passe bien.
La durée de l’hébergement va dépendre de la météo.Là,on prévoit jusqu’à lundi.
 

Croix rouge française
©Croix Rouge française


Ça devient compliqué pour nous. On arrive bientôt au maximum de nos capacités.
On est inquiet car si une catastrophe arrivait et qu’on devait mettre à l’abri d’autres personnes dans des proportions plus importantes, ça nous poserait des difficultés.


En Guyane, 30 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté et le confinement a provoqué un tsunami économique pour des milliers de familles travaillant de petits jobs auparavant et se retrouvant aujourd’hui sans aucunes ressources depuis le début de la crise Covid.
La Croix Rouge de Guyane fonctionne avec 85 salariés et autant de bénévoles. 30 bénévoles "d'un jour" sont aussi venus renforcer l'équipe depuis la crise du coronavirus.