La famille de Karina 24 ans morte dans des circonstances troubles attend depuis 6 mois d’être entendue par la justice

justice
Karina
©DR
Le corps méconnaissable de Karina Antunes Gama De Souza a été retrouvé en mai 2020 à Cacao. 6 mois plus tard, sa famille qui avait déclaré à l'époque sa disparition ne connait toujours pas les circonstances du drame. La famille demande à être entendue par les juges en charge de l'affaire.
Accompagnée de son avocat, Talita Campos Ribeiro est seule devant la presse pour représenter sa famille endeuillée depuis mai 2020. La jeune femme de 24 ans a perdu sa cousine, il y a 6 mois, dans des circonstances qui restent encore mystérieuses. Le corps méconnaissable de Karina Antunes Gama De Souza, enceinte de 3 mois, a été retrouvé dans la région de Cacao. La famille de la victime avait déclaré sa disparition. Il a fallu plusieurs jours pour déterminer que le corps retrouvé à Cacao était effectivement celui de la jeune femme déclarée disparue.
 
La famille de Karina demande à être entendu par la justice
La famille de Karina demande à être entendu par la justice ©J Helgoualch

6 mois plus tard, la famille de la jeune franco-brésilienne n’a toujours aucune information sur les circonstances du drame.
Talita Campos Ribeiro, cousine de la victime
Talita Campos Ribeiro, cousine de la victime ©J Helgoualch

Talita Campos Ribeiro, la cousine de la victime avoue sa détresse et sa frustration
 

Je suis incapable de dire après 6 mois comment ma cousine est décédée, de quelle façon, le jour de sa mort, je suis incapable de le dire ! J’ai une profonde tristesse parce que ma famille ici et au Brésil ne peut pas faire le deuil. Ce que j’entends de la part des enquêteurs sur ma cousine, ce n’est pas possible.

Talita Campos Ribeiro, cousine de la victime


Maitre Mustapha Kither représente 4 membres de la famille de Karina : sa mère, son beau-père, sa tante et sa cousine Talita. Les parties civiles demandent depuis des mois à pouvoir être entendues par les juges chargés de l’affaire.
La famille de Karina comme son avocat restent aujourd’hui écartés de l’enquête, sans avoir eu aucune entrevue avec les juges en charge de l'instruction et les seuls éléments scientifiques divulgués à ce jour ne donnent aucune information sur les circonstances de ce drame.
Maître Mustapha Khiter, avocat des parties civiles
Maître Mustapha Khiter, avocat des parties civiles ©J Helgoualch

Mustapha Khiter, l'avocat de la partie civile précise
 

Nous n’avons toujours pas accès à la procédure et c’est ce qui nous inquiète à ce stade. Nous pensons pouvoir apporter des éléments qui seraient de nature à permettre aux services d’instructions, aux services d’enquêtes de laisser de côté certaines hypothèses et d’en privilégier d’autres. Il n’y a que la famille qui connait Karina, sa mère qui vivait à ses côtés qui la connait intimement, sa cousine qui a pu la fréquenter depuis l’enfance. Les seuls éléments scientifiques divulgués ne donnent rien, ni la date de sa mort ni comment, et cela c’est la base !

Mustapha Khiter, avocat des parties civiles


La mort de Karina avait ému la Guyane. Une disparition évoquant un nouveau féminicide

Marche blanche pour Karina le 4 juin
le cortège de voiture précédé de la famille de Karina accompagnée par la maire de Cayenne ©Isabel Lerouge
Malgré la crise sanitaire, une marche blanche avait été organisée le 4 Juin à Cayenne, rassemblant la famille et les associations de défense des droits de la femme.

L’émotion et les interrogations suite à la mort de Karina ont dépassé les frontières de la Guyane. Les autorités brésiliennes ont officiellement demandé en Juin dernier aux autorités françaises plus de transparence dans l’enquête sur la mort de Karina Antunes Gama de Souza.
Le reportage de Jocelyne Helgoualch :
Depuis 6 mois, la famille n'a pas de nouvelles de l'enquête sur le meurtre de Karina.




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live