La Guyane sous l'influence de La Niña connaît une saison des pluies exceptionnelle

météo guyane
Les villages du Maroni sous les eaux
Les villages du Maroni sous les eaux ©J Helgoualch

Mai est généralement le mois le plus pluvieux de l'année en Guyane. Cela se confirme pour 2021 où, depuis le début de la saison des pluies on recense des fortes pluviométries provoquant des inondations sur tout le territoire. Le phénomène La Niña en Guyane depuis avril 2020 n'y est pas étranger.

"Mois de mai, mois de la pluie" disent les anciens, une parole populaire qui se vérifie avec beaucoup d'acuité cette année en Guyane. Au centre, à l'ouest comme à l'est, les pluies torrentielles ont fait monter le niveau des eaux de façon exceptionnelle. Au mois d'Avril, la route de Montsinéry a été coupée suite à une submersion de la route après le débordement d'une crique :

Quelques jours après cet épisode, un nouvel incident se produit.

La route nationale 1 coupée à hauteur de la crique Copaya
La route nationale 1 coupée à hauteur de la crique Copaya ©Twitter

Une portion de la route nationale 1 s'effondre fin avril après un débordement de la crique Copaya. La Guyane est coupée en deux .

Sur l'ouest guyanais, la récurrence des pluies provoque une importante crue du fleuve Maroni, plusieurs villages se retrouvent isolés. Les élans de solidarité se multiplient. 

A l'est de la Guyane, les eaux du fleuve Oyapock ont gonflé. La crue a envahi les berges du bourg de la commune de Camopi.

Décrue de la rivière Camopi
Le bourg de Camopi impacté par la crue de la rivière ©Claude Joseph
Camopi sur le haut Oyapock subit la crue de la rivière


Des phénomènes saisonniers accentués par la présence de La Niña

Les pluies sont très abondantes depuis le mois de janvier sur l'ensemble du territoire. Toutefois les météorologistes ont constaté une augmentation des pluies sur la Guyane depuis avril 2020. Au mois de février, le prévisionniste de Météo France Guyane, Patrick Ranson rappelait que durant l'année écoulée il avait plu tous les mois et même pendant la saison sèche. De plus la saison des pluies a repris très tôt dès le mois de novembre. A cela s'ajoute, la présence d'un important phénomène cyclique, La Niña qui arrose particulièrement la Guyane.

Jusqu'à mars 2020, nous étions dans un phénomène El Niño avec des mois très secs. Puis il y a eu un inversement de situation en avril avec l'apparition de La Niña sans période neutre entre les deux. La période Niña avec des pluies excédentaires devrait se poursuivre jusqu'au mois de juin cette année.


Une alternance régulière des phénomènes météorologiques El Niño et La Niña

Ici en Guyane comme ailleurs dans le monde, on subit l'évolution climatique avec, notamment, la hausse globales des températures.
La Niña qui est un phénomène qui prend naissance dans l'océan Pacifique avec un refroidissement des températures des eaux qui induit des conséquences planétaires. 
Les incidences sont nombreuses selon le phénomène qui prévaut. Le plus souvent de la sécheresse avec El Niño et des températures basses et beaucoup de pluies avec La Niña comme cela se produit en ce moment sur tout le territoire. 

Depuis le début de l’année 2021, il y a eu 14 épisodes de vigilance fortes pluies et orages soit autant que pour l’ensemble de l’année 2020 et l’année est loin d’être finie avec encore des épisodes pluvieux attendus en mai et juin et probablement en décembre aussi.


2021, l’année de la première vigilance rouge avec de fortes pluies et orages en Guyane

Le niveau de vigilance rouge est associé à un événement météorologique de caractère exceptionnel et pouvant avoir un fort impact : comme cela a pu être le cas dans la commune de Roura

"Cette vigilance a été enclenchée dans la nuit du 26 au  27 avril dans la zone nord-est de Guyane pour des cumuls pluvieux exceptionnels dans la commune de Roura( fortes pluies sur un axe Cacao Roura sud Matoury). Le cumul de pluie en 24 heures a atteint 263 mm à Roura, il s’agit d’une valeur record pour cette commune."

Carte des pluies du mois d'avril
©Météo France - Guyane

 

Des valeurs de pluies exceptionnelles depuis avril 2020

Un calcul du total de pluies recueilli en Guyane pour la période du 1er avril 2020 ( début de la phase la Niña) au 30 avril 2021 a donné, à certains endroits, des valeurs exceptionnelles. Pour exemple, la valeur moyenne pour une telle période varie selon les communes de 2500 à 3500mm. Mais entre avril 2020 et mai 2021, la variation oscille de 3000mm à 5800mm.

Les épisodes pluvieux devraient encore perdurer jusqu'à la fin du mois de juillet avec moins d'acuité à partir du mois de juin. Mais la fin du mois pourrait être pertubante à l'exemple de la journée de 20 mai.

Sources fournies par Météo France Guyane 

Le cycle ENSO

Les quantités de précipitations en Guyane sont fortement corrélées avec le cycle ENSO (El Niño-Southern Oscillation).

Le cycle ENSO est un cycle pluriannuel dont les 2 extrêmes sont les phénomènes El Niño et La Niña. Le cycle ENSO se produit dans le bassin de l’océan pacifique avec des variations de températures de surface de l’océan et du régime des alizés. L’océan pacifique est le plus grand océan de la planète, cela explique que les variations climatiques liées au cycle ENSO  dans le pacifique se répercutent sur l’ensemble de la planète.