La mort tragique d’une jeune auto stoppeuse relance la problématique du transport public dans l’ouest guyanais

faits divers guyane
Une jeune étudiante est décédée dimanche 26 juin à Saint-Laurent-du-Maroni. Elle s'appelait Erine Lodi Bode et avait pour habitude de se rendre sur son lieu de stage en autostop n’ayant pas de moyen de transport. Les circonstances de ce décès relance le problème du transport public dans l’ouest guyanais.

Comme beaucoup de jeunes, Erine Lodi Bode qui habitait Charvein faisait de l'autostop le matin pour se rendre sur son lieu de stage. En BTS tourisme, elle était employée de l'Office de tourisme de Saint-Laurent pour y valider son stage.

Le 24 avril 2022 la jeune fille de 18 ans a sauté d'un véhicule en marche pour sauver sa vie des mains d'un agresseur sexuel. Gravement blessée, elle est hospitalisée.
Pour sa famille, si elle n'avait pas été contrainte de faire de l'auto stop elle ne serait pas morte le 26 juin 2022.

L'absence de logement et de transport sur l'ouest pousse les jeunes à faire de l'autostop pour des longs trajets et à mettre leur vie en danger.

La Collectivité territoriale de Guyane prévoit des solutions. Dès la prochaine rentrée, il y aura, enfin des bus scolaires qui accueilleront aussi le grand public et des aménagements seront faits pour les bus interurbains.

Reste à savoir si ces solutions seront suffisantes pour ne laisser personne sur le bord de la route chaque matin.