La nageuse guyanaise Analia Pigrée, fer de lance de l'équipe de France

natation
Natation : une moisson de podiums ce week-end pour Analia Pigrée
©Canet 66
Lors de la première compétition de la saison, la nageuse guyanaise Analia Pigrée rafle 6 podiums, lors du meeting des vendanges, ce week-end à Canet-en-Roussillon. La jeune femme de 20 ans est sélectionnée en équipe de France pour les Championnats d'Europe en petit bassin en Russie.

La nouvelle étoile montante de la natation française s’appelle Analia Pigrée. Une jeune femme de 20 ans, souriante, pétillante et très déterminée. Depuis 2016, Analia a fait le choix du haut niveau et elle a quitté la Guyane pour les Pyrénées Orientales : au bout de sa coulée, les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Elle a intégré le club de Canet 66 dans le Rousillon où elle s'entraîne à raison de 5 heures par jour.

"Cinq heures par jour dans un bassin, ça pique un peu ! Avec la musculation en plus. La natation me prend beaucoup. D'ailleurs, parfois je ne peux pas aller en cours. Il y a beaucoup de sacrifices à faire, surtout au niveau sociabilité. J'ai fait ce choix là et je l'assume entièrement."


Une décision qui porte ses fruits cette année : une médaille d'or aux championnats d'Europe sur 50 m dos, le titre de championne de France en 50 m dos, deux finales pour sa première participation à la Coupe du monde en petit bassin de Berlin...

 

 

Le week-end dernier, Analia a survolé sans effort la première compétition régionale de la saison organisée au centre aquatique de Canet en Roussillon, le Meeting des Vendanges.

6 podiums en 2 jours

A domicile, Analia, qui a une prédilection pour le dos, a pratiqué toutes les nages sur des courtes distances. Cette fois, elle ne décroche pas une nouvelle meilleure performance personnelle, mais elle confirme son statut de championne.

  • 50 m papillon : 27''51'
  • 100 m nage libre : 57''96'
  • 50 m dos : 28''56'
  • 100 m papillon : 1min 02'' 66's
  • 100m dos : 1min 1'' 19'
  • 50m nage libre : 26'' 23'

Pour mériter ces résultats, chaque jour, il faut enchaîner les longueurs, s’astreindre à un entraînement intensif avec son entraîneur Philippe Schweitzer du Centre national d'entraînement de Font-Romeu, secondé par son entraîneur référent à Canet 66, Cyrille Gualbert.

"Tous les deux, ils échangent toujours par rapport à ma préparation et mes résultats sportifs. Chaque jour, durant un entraînement, il y a l'échauffement, les séries, la récupération. Cela change à chaque fois, il n'y a pas  des séries intenses tous les jours. Heureusement. Le samedi, après l'entraînement, on a bien besoin du week-end pour récupérer".


D'autant qu'Analia entame sa 3e année universitaire en licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Aprés les études et la natation, pas facile de trouver du temps pour avoir la vie sociale d'une jeune femme de son âge.

"Heureusement, on fait beaucoup de rencontres dans les bassins. Et puis lors des compétitions, il y a toujours quelqu'un à l'extérieur du groupe du club et c'est mieux."


Dans quelques jours, Analia Pigrée s'envole pour les Championnats d'Europe en petit bassin de Kazan en Russie, du 2 au 7 novembre. Un rendez-vous très attendu par la championne.

 

Sélectionnée une nouvelle fois en équipe de France, Analia Pigrée a hâte de se frotter aux meilleures nageuses du monde.

 

D'autant que prendre le départ aux côtés des grands noms de la natation mondiale, comme la quintuple championne olympique australienne, Emma McKeon, un exercice qui n’impressionne pas Analia : elle se projette déjà vers vers les Jeux Olympiques de Paris.

"Sous le feux des projecteurs, c'est compliqué de rester toujours au haut niveau. Mais je travaille pour aller aux JO et j'irai, en 2024, j'irai !"

 
Cette année, Analia n'est plus la seule nageuse Guyanaise a se démarquer dans les bassins d’Occitanie. En septembre, Alexandre Falette, 16 ans à peine, a rejoint le Pôle d’Excellence sportive du lycée Pierre de Coubertin à Font-Romeu.

Ce week-end, le jeune garçon a effectué sa première sortie : il termine 6e du 400m nage libre en 4 minutes 27 secondes et 44 centièmes. Analia PIigrée a joué les marraines, elle a suivi avec intérêt les premières courses du jeune garçon, et échangé des commentaires éclairés avec Lionel Barnades, le coach d’Alexandre.

Analia Pigrée est confiante pour l'avenir d'Alexandre Falette qui vient d'intégrer le Pôle d'Excellence Sportive de Font-Romeu.

 

Pour les trois prochaines semaines, Analia a un programme d'entraînement chargé. Un travail spécifique de course, en particulier sur le départ. En Russie, Analia Pigrée espère renouveler ses exploits de Berlin, montrer aux autres nageuses de quoi elle est capable et obtenir une nouvelle meilleure performance personnelle.