La vaccination contre le Covid-19 se poursuit à Saint-Laurent-du-Maroni

coronavirus guyane
Poursuite de la campagne de vaccination à Saint-Laurent
©Guyane la 1ère

La campagne de vaccination se poursuit au centre de vaccination installé au Centre hospitalier de l’ouest. Il reçoit le public prioritaire uniquement sur rendez-vous. Le but étant de ne pas perdre les doses de vaccin qui ne se conserve que quelques heures.

Les personnes habilitées à se faire vacciner sont les plus de 75 ans mais pour l'heure à Saint-Laurent, les concernées ne montrent pas d'empressement. Au centre de vaccination, les personnels procèdent à 10 vaccinations quotidiennes.

Founas Mohamed, professeur à la retraite a fait le choix de ce vacciner pour éviter l’hospitalisation. Il fait partie du public fragile, il n’a pas hésité une seconde :

Je n'ai pas peur du tout .. il y a des médecins, il y a des chercheurs ... il faut être content d'être vacciné et y aller vite...


Cette seconde vague épidémique est bien plus virulente que la première. 15% de l’équipe médicale du CHOG est touchée.  Quatre personnes sont actuellement en réanimation avec des pathologies pulmonaires.dont une personne placée en coma artificiel. Une semaine après leurs premiers confrères, certains médecins, finalement,se font vacciner.  Crepin Kezza, médecin chef des urgences du CHOG :

Nous avons bien compris que le vaccin va nous protéger de la maladie mais surtout si il permet de casser rapidement l'évolution de cette maladie ...

 

Une rationnalisation rigoureuse des doses vaccinales


Le CHOG ne dispose pas d’un congélateur pouvant maintenir les doses de vaccin à – 80 degrés. Chaque dose de vaccin ouverte se conserve 5 jours. La vaccination se fait donc uniquement sur rendez-vous pour ne pas avoir de perte explique Nelly Lupo, coordinatrice du centre de vaccination du CHOG :

Nous envoyons notre commande à Cayenne pour le nombre de doses exactes par patients pour minimiser toute perte de dose.


La stratégie vaccinale du gouvernement repose sur 2 objectifs : faire baisser la mortalité, les formes graves de la maladie, protéger les soignants et le système de soin.
Depuis une semaine, une vingtaine de cas positifs sont relevés chaque jour dans l’ouest guyanais.

COVID - 19 : les vaccinations se poursuivent dans l'Ouest.