Le Comité Scientifique défend l’allègement des contraintes de voyage pour les personnes vaccinées

coronavirus
CST du 26 avril 2021
©CTG

Il y a urgence à amplifier la campagne de vaccination pour freiner l'épidémie en Guyane. C'est une fois de plus la recommandation du Comité Scientifique Territorial. Il plaide aussi pour un assouplissement des contraintes sanitaires lors des voyages vers l'hexagone des personnes vaccinées.
 

Les autorités sanitaires ne vont pas assez vite, la priorité doit être la vaccination massive et généralisée sur toute la Guyane. Le Comité Territorial Scientifique défend plus que jamais cette position, alors que le nombre de cas augmente rapidement sous l’effet du variant brésilien. Docteur Antoine Burin, médecin généraliste, membre du Comité Scientifique Territorial :

Le Comité scientifique préconise une ouverture large et massive de la vaccination non seulement par le système informatique de rendez-vous par internet mais aussi par le biais de fils dédiés avec des bus qui iraient dans les quartiers et permettre aux gens qui n'auraient pas un accès de venir se faire vacciner sans rendez-vous...


Le comité scientifique souhaite aussi qu’une réflexion soit lancée pour vacciner les moins de 18 ans, notamment les enfants. Pour rendre la vaccination plus attractive, il faut que les personnes concernées aient une sorte de récompense, plaident à nouveau plusieurs experts du Comité, notamment l’allègement des contraintes imposées pour les voyages vers l’hexagone. Docteur Serge Plénet, biologiste et hémobiologiste, membre du Comité Scientifique Territorial :

Quand on a deux vaccinations par le pfizer, l'étude a été faite, a été montré dans de nombreux pays, notamment Israël, l'Ecosse, l'Angleterre, les Etats-Unis, on sait aujourd'hui qu'on a très peu de chances d'être contaminé et que si jamais cela se faisait, la possibilité de transmission est infime voire négative. Donc au nom de la continuité territoriale nécessaire, il serait intéressant que l'on puisse partir vacciné en se disant arrivé sur place avec un test négatif qu'on puisse avoir très vite la reprise de ses activités.


Le comité scientifique dénonce le durcissement des mesures régissant le voyage des guyanais vers l’hexagone, contraires au principe d’égalité entre les citoyens. Il préconise la fin des autotests au départ et des tests antigéniques à l’arrivée, le test PCR négatif 72 heures avant étant suffisant, selon le comité.

Le Comité scientifique territorial défend l'allègement des contraintes des voyageurs guyanais vaccinés