Le secteur du tourisme très impacté par la crise sanitaire en Guyane

tourisme guyane
Les difficultés du tourisme en Guyane
Restitution de l'enquête au Comité du tourisme à Cayenne ©Antoine Defives
Ce 15 septembre, le comité du tourisme de la Guyane a présenté les résultats des enquêtes de fréquentation touristique pour le premier semestre 2021. Des chiffres alarmants dans tous les domaines, où l’impact de la crise sanitaire se fait clairement ressentir.

L'étude sur la fréquentation touristique en Guyane présentée aux socio professionnels fait un constat déprimant : le tourisme professionnel est en perte de vitesse.

Un tourisme familial aux dépends des opérateurs

La baisse la plus notable est pour la restauration, en chute libre, c’était pourtant la première dépense des touristes guyanais l’an dernier. On constate également une baisse des activités touristiques « encadrées » ou payantes, car elles sont presque toutes à l’arrêt. Les guyanais se sont donc adaptés, en profitant notamment des vols internes, pour visiter les communes du fleuve, et pour y pratiquer, principalement, des activités gratuites et sans opérateurs touristiques (vélo, randonnée, pêche,…). Et le constat c'est, là aussi, un chiffre en nette augmentation par rapport à l’an dernier. Des « vakans peyi » pour les guyanais.

L'hébergement professionnel boudé 

Presque 100% des touristes qui ont visité la Guyane sont des guyanais et beaucoup moins de touristes venus de l’extérieur.
Sur les quelques 40 000 voyageurs passés par l’aéroport Félix Eboué depuis le début de l’année, à peine 4% d’entre eux sont venus faire du tourisme. Une diminution de près de 10% par rapport à l’an dernier. Cette année, la plupart des voyageurs sont venus en Guyane pour affaires ou pour rendre visite à un proche. Deux raisons qui faisaient partie des fameux motifs impérieux pour pouvoir voyager en période de crise sanitaire.
La grande majorité des touristes cette année sont des guyanais. Sans surprise, ils ne vont donc pas passer la nuit à l’hôtel ou dans des chambres d’hôtes, mais plutôt chez des amis, dans des résidences secondaires ou encore dans des carbets familiaux. Grosse chute de fréquentation donc pour les hébergements marchands, et tendance inverse pour les résidences privées.

Les opérateurs touristiques souffrent énormément de la crise sanitaire, que cela soit pour les loisirs, la restauration ou l’hébergement. Les touristes cette année sont majoritairement des locaux qui se sont adaptés en pratiquant des activités principalement gratuites au cours de Vakans Peyi.

Quelques chiffres pour le tourisme 2021

Les activités des touristes locaux en 2021

  • Manger au restaurant : 26.3%
  • Visites dans les communes du fleuve : + 22%
  • Loisirs sans opérateur touristique : + 5.4%

Les activités des voyageurs exogènes 

  • Tourisme : 9.4%
  • Voyage d’affaire : + 9.8%
  • Visite à un proche : + 5.9%

Les hébergements

  • Hébergements marchands : 21.6%
  • Résidences privées : + 30.5%