Le Suriname sort de l'épidémie de Covid-19 et se prépare pour l’élection présidentielle du 25 mai

coronavirus guyane
Paramaribo Palais du Gouvernement
©Jean-Pierre Karam
Le Suriname annonce ne plus avoir de malades Covid-19 sur son sol. Le pays a fermé très tôt ses frontières et craint aujourd'hui l'arrivée de nouveaux cas en provenance de Guyane.
Les militaires contrôlent le Maroni alors que le Suriname se prépare à l'élection présidentielle prévue le 25 mai .
Au Suriname, il n'y a plus de patients Covid-19 dans les hôpitaux du pays. Le dernier malade a été renvoyé chez lui en fin de semaine dernière, a déclaré le président Dési Bouterse lors d’une allocution télévisée.
Allocution télévisée du président du Suriname
Allocution télévisée du président du Suriname ©DR

Il s'agissait de la 1ère personne testée positive au coronavirus. Une femme qui revenait d'un pays à risque.
Sur 10 cas de Covid-19 au Suriname, 9 sont déclarés guéris.
Le 10ème patient est décédé.
279 personnes sont toujours sous surveillance ou placées en quarantaine.
 
Le laboratoire de virologie de Pasteur à Cayenne collabore avec le Suriname
Le laboratoire de virologie de Pasteur à Cayenne collabore avec le Suriname ©DR

Pour confirmer et garantir l’absence du Covid-19 au Suriname, le laboratoire de l’hôpital central de Paramaribo avait sollicité la semaine dernière la contribution du laboratoire de l’Institut Pasteur de Cayenne.
Le directeur de l'Institut Pasteur, Mirdad Kazanji, précise le but de cette coopération sanitaire :
 

 On a de très bonnes relations avec le laboratoire de virologie de l’hôpital central de Paramaribo.
Concernant le Covid, nous avons organisé ce qu’on appelle un contrôle qualité. On a envoyé au laboratoire de Paramaribo un certain nombre d’échantillons dont des tests positifs et d’autres négatifs, ils ne connaissaient pas ceux qui étaient positifs et ceux négatifs. Ils ont testé dans leur laboratoire et nous ont envoyé les résultats. On a vu si nos techniques et les leurs étaient capables de détecter les mêmes virus et sous les mêmes conditions.

Une annonce rassurante : l'absence de nouveaux cas au Suriname, mais en revanche des cas de coronavirus déclarés récemment sur la commune de Grand-Santi, commune de Guyane, frontalière du Suriname. Le gouvernement de Paramaribo a annoncé le renforcement des contrôles sur le Maroni.
Une base tenue par des militaires est située en face de la commune française de Grand-Santi.

Plus de cas de Covid au Suriname mais des manifestations à la veille des élections.


Non loin de la frontière avec la Guyane, entre Albina et la capitale Paramaribo, des habitants de Perica dans le secteur de Marowijne ont bloqué la route ce lundi matin sur cet axe principal du pays.
 
Manifestation sur la route entre Albina et Paramaribo
Manifestation sur la route entre Albina et Paramaribo ©réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, des vidéos ont circulé évoquant la colère des habitants de Périca
En voici quelques extraits :

Les gars ont barré la route car il se passe n’importe quoi en ce moment dans le pays ;
Il faut de l’ordre !
Je ne peux pas me rendre à Paramaribo et ici à Périca on n’a rien. On n’a pas d’électricité, on est coupé du monde.

Manifestation sur la route entre Albina et Paramaribo
Manifestation sur la route entre Albina et Paramaribo ©reseaux sociaux

Les riverains réclamaient l’accès à l’électricité, promis depuis des années et inscrit dans le programme du président Bouterse.
Lors d’une visite en octobre 2019, Dési Bouterse s’était de nouveau engagé sur l’électrification du secteur.
15 maisons sont alimentées par des générateurs publics sur les 300 maisons du secteur, et pas de travaux en vue précise Hek, un des manifestants :

Les gens ne peuvent pas accepter qu’une petite partie de la communauté ait de l’électricité et que la majorité des gens en soient dépourvus. On a épuisé toute notre patience.
Nous demandons au Président de travailler personnellement sur ce dossier avant le 25 mai.


Cette manifestation a engendré de nombreux embouteillages sur la route et à l’entrée de la capitale.


 Fin de l’épidémie covid-19, élection présidentielle le 25 mai au Suriname


Avec la crise sanitaire qui semble épargner le Suriname actuellement, l'élection présidentielle est annoncée le 25 mai 
Sans attendre, des voix s’élèvent à nouveau pour exprimer des inquiétudes. Consommateurs et entrepreneurs du Suriname dénoncent la flambée des prix en raison de la dévaluation record du Dollar Surinamais.

A ce prix-là, acheter un appareil ménager est devenu totalement absurde s’exclame un consommateur


Les derniers jours de cette campagne électorale au Suriname risquent d’être tendus.


Les autorités du Suriname organisent le voyage de leurs ressortissants pour l'élection


Les Surinamais vivant en Guyane pourront  se rendre au pays dans le cadre de l'élection présidentielle prévue le 25 mai prochain. Le consulat de Cayenne étant fermé avec les mesures de confinement, les autorités surinamaises informent leurs ressortissants que pour effectuer ce déplacement, il faut prendre contact via ce mail : cg-sme-cay@gov.sr



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live