Le tourisme en berne en Guyane, les opérateurs sont inquiets

tourisme guyane
Tourisme : les hôteliers font grise mine
©S. Deie

Le tourisme est en chute de 70% aux Antilles-Guyane selon le dernier bilan de l’IEDOM. Les hôteliers ne font pas le plein. Des centres nautiques sans aucune réservation pour les vacances, des sites d’hébergement en berne, le tourisme en Guyane vit une situation difficile depuis un an maintenant. 

Le bilan en demi-teinte pour ceux qui reçoivent généralement les touristes malgré la période de vacances de Pâques souvent propices, les hôteliers peinent des réservations explique Jean Luc Lewest, président de l’union syndicale des opérateurs touristiques de Guyane :

Les choses avaient l'air de reprendre, on a bien travailler pour les vacances de Pâques mais là, pour les semaines à venir, il ne se présage rien de bon pour l'avenir. Depuis un an nous n'avons aucune visibilité. Même s'il y a des aides nous n'avons qu'une seule envie c'est de reprendre notre activité...


C’est le tourisme endogène qui permet aux opérateurs et gérants de gîtes de souffler un peu. Le tourisme local a le vent en poupe.

Jean Luc Lewest, Président de l’union syndicale des opérateurs touristiques de Guyane

72% des touristes en Guyane venaient de l’hexagone en 2018. Mais ces chiffres sont un lointain souvenir ! Avec la perte de touristes, il y a aussi le manque de dépenses. Kevin Madeleine est gérant de gîtes sur la commune de Matoury.
Sur 19 bungalows, 4 sont remplis en ce moment. Alors il s’organise pour recevoir aussi la clientèle locale. Des offres agressives pour la clientèle locale mais l'avenir reste très inquiétant dans ce secteur.

Kevin Madeleine, gérant touristique à Matoury