A Maripasoula : la guerre contre le Coronavirus se mène au dispensaire et sur le fleuve

coronavirus guyane
Le CDPS de Maripasoula, pivot de la luttre contre le Coronavirus sur le Haut-Maroni
C'est ici à Maripasoula que s'organise la lutte contre le virus ©DR
A Maripasoula, le tout premier cas de Coronavirus est apparu à la mi-mars, c’était un cas importé. La commune a été relativement épargnée, mais depuis plusieurs semaines, le virus circule de façon active. Ces derniers jours, du 09 au 17 juillet, une cinquantaine de cas ont été recensés.
 

Le centre de santé de Maripasoula qui dépend de l’hôpital de Cayenne (CHC) est en première ligne :


Sur place, il a fallu penser une à une nouvelle organisation pour accueillir les cas suspects ou confirmés.
Désormais au centre de sante de Maripasoula, personne n’échappe à la prise de température quand il se présente. L’établissement lui-même a été réorganisé pour permettre une filière Covid, des espaces dédiés qui accueillent uniquement les cas suspects et confirmés.

« On priorise les cas les plus urgents qu’on fait passer en premier, ils passent directement par la filière (circuit pour les cas symptomatiques), les autres patients on les fait passer de l’autre côté du centre (à l’arrière du bâtiment) qui est la filière où il n’y a pas du tout de patient Covid ».

Valentin MIMEUR, infirmier au Centre Délocalisé de Prévention et de Soins (CDPS) de Maripasoula

Le CDPS de Maripasoula, pivot de la lutte contre le Coronavirus sur le Haut-Maroni
A l'arrivée au centre de soins, la prise de température est systématique ©DR

Dans le dispensaire des infirmiers de la réserve sanitaire réalisent des prélèvements. Depuis le début de ce mois, ce sont près de 300 tests qui ont été réalisés. Céline Michaud est infectiologue elle sillonne les centres de santé sur le fleuve Maroni pour coordonner les actions et suivre l’évolution du virus.
 

« Il y a des personnes infectées par le Coronavirus dans l’ensemble des quartiers de Maripasoula... et y compris dans le pays amérindien. On a plus de la moitié des personnes que l’on teste qui sont positives, donc ça c’est un signe alarmant sur l’état de circulation du virus à Maripasoula (dans tout le territoire communale).

Céline Michaud, infectiologue à la coordination des Centre de Délocalisés de Prévention du CHC

Le CDPS de Maripasoula, pivot de la lutte contre le Coronavirus sur le Haut-Maroni
Les équipes ont été renforcées ©DR

Avec une circulation plus active du virus, le personnel du centre de santé est plus que jamais sollicité. L’équipe a été renforcée, en médecins mais aussi en médiateur. La guerre contre l’épidémie se joue aussi sur le terrain préventif, des médiateurs bénévoles et l’infirmière de l’équipe mobile de santé publique font du porte-à-porte depuis 3 semaines.

Dans le Haut-Maroni, les cas graves de Covid-19 sont transférés vers l’hôpital de Cayenne, moins d’une dizaine de patients ont été évacués par hélicoptère depuis l’apparition du virus sur le fleuve.

Le reportage de L. Chérubin-Jeannette et Yves Robin :
A Maripasoula, avec le confinement, la commune a été relativement épargnée par la Covid-19. Mais depuis plusieurs semaines, le virus circule de façon active dans les différents quartiers. Le centre de santé de Maripasoula qui dépend de l'hôpital de Cayenne est en première ligne.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live