Météo : de la pluie et des températures supérieures à la normale en Guyane

météo guyane
Météo : un ciel gris en plein mois d'octobre
Un ciel gris en plein mois d'octobre à Rémire-Montjoly ©CL
Alors que l'Europe est confrontée à des épisodes météorologiques soudains et dévasteurs, en Guyane, les prévisions oscillent entre pluies et chaleurs nettement en hausse. Cela devrait durer jusqu'à la fin de l'année.

Aujourd'hui le baromètre va monter à 36° à Camopi et Trois-Sauts soit une amplitude de 10 à 11° entre le matin et l'après-midi dans l'est de la Guyane. Dans le reste du territoire, le mercure oscille entre 33 et 35° notamment à Maripasoula et des averses sur le littoral
Les températures relevées dans le sud de Camopi à Maripa-Soula sont les maximales de l'après-midi, elles ne présentent cependant pas de caractère exceptionnel. Il est fréquent, en saison sèche, d'observer des maximales de 35 à 37° dans le sud guyanais.
Mais 2021, par ailleurs, est bien plus arrosée que les autres années.

Davantage de pluies jusqu'à décembre et de gros épisodes de chaleur

Avec la fête de la Toussaint qui approche et traditionnellement annonce le démarrage de la saison des pluies, la Guyane devrait, normalement, s'installer dans une période plus humide. Mais les prévisions de météo France Guyane jusqu'au mois décembre prévoient certes, une tendance plus marquée à la pluie mais la chaleur sera encore élevée pour la période.
Une situation qui s'inscrit bien dans un contexte climatique globalement plus chaud. Les prévisionnistes de Guyane soulignent : ce qui rend cette année 2021 exceptionnelle, ce sont principalement l'abondance des précipitations. Le phénomène la Niña présent jusqu'en mai 2021 a privé la Guyane du petit été de mars. Et l'anomalie d'eau plus chaudes que la normale sur l'atlantique équatorial nous vaut une saison sèche quelque peu arrosée. En perspective plus lointaine, on attend un nouvel épisode la Niña.

Retrouvez ICI la prévision saisonnière de Météo France Guyane

Pas de répit durable donc aux épisodes de chaleur que nous vivons. Une situation qui a conduit nombre d'entre nous à acheter des ventilateurs et autres rafraîchisseurs d'airs sans compter une utilisation massive de la climatisation.