Pass sanitaire : le cinéma Agora perd 70% de son chiffre d'exploitation de 2019

cinéma guyane
réouverture cinémas Guyane
©Antoine Defives
Entre fermetures et réouvertures, exploiter un cinémas n'est pas une sinécure pendant cette crise covid. Rouvert au mois de juillet, le complexe Agora à Matoury a connu une belle embellie vite tempérée par la mise en oeuvre du pass sanitaire. L'exploitant estime sa perte de chiffre d'affaires à 70%.

La crise sanitaire qui sévit dans le monde entier depuis 2020 n'a de cesse de créer des dégâts collatéraux sur le plan social et économique. Pratiquement tous les secteurs sont impactés, les cinémas n'échappent pas à la règle.

La dure contrainte des fermetures et réouvertures

En septembre 2020, les salles de cinéma en Guyane rouvrent après plusieurs mois de fermeture, le boom de fréquentation est immédiat :

La situation sanitaire se dégrade en avril/mai 2021, les lieux de spectacles doivent fermer leurs portes pour quelques semaines. L'Agora n'échappe pas à la règle. Enfin, le 14 juillet, les salles obscures sont de nouveau accessibles. C'est le rush immédiat.

 

Avec l'application du pass sanitaire, la clientèle se fait rare

Le 12 juillet, le président de la République, annonce la mise en place d'un pass sanitaire pour accéder aux lieux publics. Ce pass sanitaire s'applique depuis le 21 juillet au complexe Agora. Le client atteste via un QR code d'une vaccination complète ou alors produit un test PC négatif. Une législation qui concerne tous les lieux de loisirs et de culture. Une frustration pour la clientèle comme pour la direction du cinéma.
Les clients se font rares, viennent, principalement, ceux qui justifient d'un pass sanitaire qui affiche un shéma vaccinal complet. Autant dire peu de monde compte-tenu du faible pourcentage de personnes vaccinées en Guyane (près de 16%).
Le directeur Thomas Bomelle ne cache pas son inquiétude. Il faudra tenir jusqu'à la levée du pass sanitaire prévue normalement avant la fin de l'année (15 novembre).

Une perte du chiffre d'exploitation de 70%

L'impact concret pour l'Agora avec l'application du pass sanitaire c'est que nous avons perdu 70% de chiffre d'affaire par rapport à la même période en 2019. En 2020, nous étions fermés.


Certes, il n'y a pas de problème avec les clients qui sont informés et jouent complètement le jeu mais la chute de fréquention est énorme souligne le directeur, moins 70% et même moins 90% en Martinique, la référence étant l'année 2019.

Nous sommes très inquiet et nous sommes dans la démarche de faire un maximum d'économie pour tenir le plus longtemps possible jusqu'à ce que la crise se termine. En métropole où 50% de la population est vaccinée cela peut aller mais les perspectives sont plus sombres en Martinique et Guyane tant que le pass sanitaire sera nécessaire...


Thomas Bomelle souligne, une situation injuste, car selon les exploitants de salles, les cinémas ne sont pas des clusters :

On n'attrape pas le covid dans un cinéma parce que le pass est obligatoire, parce que les gestes barrières sont respectés, les espaces sont très grands, l'air est renouvelé. On enlève pas son masque comme au restaurant

 

Malgré les difficultés et le manque fréquention, les 6 salles de l'Agora demeurent ouvertes.