Passage express à Saint-Laurent du Maroni pour le ministre de la Justice

justice guyane
Le ministre de la justice accompagné sur le terrain par la maire de Saint-Laurent Sophie Charles et du préfet Thierry Queffelec ©Eric Léon
Située dans l’Ouest de la Guyane, la ville de Saint-Laurent du Maroni disposera dans quelques années d’une cité judiciaire. Une véritable nécessité à l’heure où de nombreuses problématiques se télescopent dans cette commune qui compte officiellement environ 75 000 habitants, à l'image de l’immigration illégale, des différents trafics entre le territoire et son voisin le Suriname ou encore de l’exploitation illégale de l’or. Eric Dupond-Moretti a pu se rendre compte de la situation sur place.

Après avoir passé la matinée au Suriname, où il a signé une convention d’entraide pénale avec la Guyane et ratifié un accord bilatéral de coopération policière (un document établi il y a 16 ans), le ministre de la Justice et garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a fait un arrêt dans la commune de Saint-Laurent ce vendredi 30 septembre.
Son avion s’est posé sur le tarmac de l'aérodrome vers 13h20.

Il a été accueilli par la maire Sophie Charles ainsi que par d’autres élus. Ensemble, ils sont allés en bus faire le tour de plusieurs quartiers de la ville.

La délégation a notamment fait une halte au quartier Vietnam où le garde des Sceaux s’est vu expliquer les problématiques rencontrées les communautés qui y vivent, à commencer par la forte densité de la population. Un phénomène qui entraîne une importante précarité.

Eric Dupond-Moretti a pu visiter différents quartiers de Saint-Laurent ©Eric Léon

Une problématique rencontrée par les habitants du quartier Bagdad également, mais qui est renforcée sur place par les risques d'inondations à chaque saison des pluies.

La visite s’est poursuivie au quartier de la Charbonnière où là se pose principalement le problème du contrôle aux frontières.

Les problématiques frontalières ou d'immigration illégale, très présentes à Saint-Laurent, ont été expliquées au ministre Eric Dupond-Moretti. ©Eric Léon

 

Enfin, Eric Dupond-Moretti a été conduit au tribunal judiciaire, où on lui a présenté la future cité judiciaire ainsi que son établissement pénitentiaire. Un ensemble qui devrait sortir de terre en 2027 comme il l'a assuré avant de quitter la commune aux alentours de 14h45.

L'agenda du ministre indique une visite du tribunal judiciaire de Cayenne situé au Larivot en fin de journée.

Enfin, il est prévu qu’il intervienne aux côtés du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin et du ministre délégué chargé des Comptes publics Gabriel Attal, en clôture des Assises de la sécurité qui se déroulent ce vendredi 30 septembre à l’hôtel de la Collectivité Territoriale.