"Pédophiles dans les Outre-Mer" : la déclaration de Ségolène Royal n'en finit pas de susciter des réactions

éducation guyane
Réactions Professeurs pédophiles
Retour sur la déclaration de Ségolène Royal qui évoquait le fait que des enseignants pédophiles auraient été muté en Outre-Mer. Ces propos ont évidemment choqué le monde de l’éducation, les politiques mais aussi les ultramarins.

 

 «...Avant on mutait discrètement les pédophiles Outre-Mer…» 
                                                                         
                                                                           Ségolène Royal 


Cette déclaration d’une ancienne ministre déléguée à l’Enseignement scolaire a de quoi inquiéter les parents des enfants d’Outre-Mer. En Guyane, c’est le président de l’association des Maires qui a tout de suite réagit à ces propos.
David Riché
David Riché président association des Maires
David Riché a envoyé un courrier au président de la République. Une lettre ouverte dans laquelle il rappelle :

 «... Le sentiment chez les Français d’Outre-Mer d’appartenir à une autre France qui servirait de réceptacle aux déviants sexuels dont l’hexagone chercherait à se débarrasser... »


Des réactions de toutes parts 

Tout comme le président de l’association des Maires de Guyane, d’autres voix s’élèvent en Outre-Mer pour demander des comptes suite aux propos de Ségolène Royal. Le député de la Réunion Jean Hughues Ratenon pose ces questions  à la ministre des Outre-Mers et à la garde des Sceaux : 

« Est ce que des personnages au plus haut de l’état étaient au courant de cette pratique ? Qui procédait aux mutations ? Des mesures étaient-elles prises pour protéger nos enfants ?»


Le syndicat SE- UNSA éducation monte aussi au créneau.
Mohammed Bahloul
Mohammed Bahloul secrétaire général SE-UNSA
Mohamed Bahloul secrétaire général SE-UNSA Guyane  : 

« Cette assertion est scandaleuse. On demande que notre recteur puisse répondre à cette question. »


Beaucoup de réactions mais en revanche aucun commentaire du côté du rectorat de Guyane qui nous précise que c’est à un ministre de répondre. Ces dernières années, le parquet de Cayenne a jugé certaines affaires de pédophilie concernant des enseignants. Des parents avaient porté plainte. Mais la question essentielle : avaient-ils déjà sévi dans l’hexagone ou à l’étranger et étaient-ils connus pour leurs déviances sexuelles ?
Le parquet de Cayenne nous précise n’avoir aucun élément à ce sujet.
Le reportage de Jocelyne Helgoualch et William Redonnet :
La déclaration de Ségolène Royal qui évoquait que des enseignants pédophiles auraient été mutés en Outre-mer choquent le monde enseignant, les politiques, mais aussi tous les ultramarins.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live