Macouria : le projet de décharge d'ordures ménagères dans la zone Quesnel ouest et Risquetout inquiète les riverains

environnement centre littoral
Projet de décharge publique à Quesnel ouest
©Guyane la 1ère
Les riverains de Quesnel ouest et Risquetout sont inquiets. Ils craignent de nouveau que le projet d’implantation d’une ISDND, zone de stockage de déchets non dangereux (ordures ménagères) voit le jour dans la forêt domaniale du Risque-Tout Saut Léodate à Macouria.  
Sans nouvelles depuis juillet 2018, les riverains de Quesnel ouest et Risque-tout sont inquiets. Ils  craignent de nouveau que le projet d’implantation d’une ISDND, zone de stockage de déchets  non dangereux (ordures ménagères) voit le jour dans la forêt domaniale du Risque-Tout Saut Léodate à Macouria. En raison de la fermeture programmée en 2021 de la décharge des Maringouins à Cayenne, la CACL doit trouver une nouvelle zone de stockage et pourrait réactiver ce projet tombé aux oubliettes en 2018.


Un centre d'enfouissement en pleine forêt domaniale

Le sentier de l’ancienne piste forestière de la forêt domaniale du Risquetout-Saut Léodate, une zone naturelle paisible est particulièrement appréciée des riverains, des randonneurs et des vttistes.
Une des nombreuses criques de la zone Risquetout
©Guyane la 1ère
Mais c’est ici dans cette végétation luxuriante non loin des sources des rivières Couleuvre et Trois Rois que la communauté d’agglomération du centre littoral souhaite implanter une ISDND, comprenez une Installation de stockage de déchets non dangereux, en bref, un centre d’enfouissement d’ordures ménagères.
Valérie Etienne-Jeannette - riveraine et trésorière de l’Association de Protection de l’Environnement de Quesnel Trois Rois (APEQT):
 

Au final c'est une décharge. Ils nous parlent de déchets non dangereux alors que tout ce qui est mis dans les ordures ménagères est dangereux


Les riverains contre ce projet polluant pour la nappe phréatique

Tombé aux oubliettes en 2018 suite à la forte mobilisation des habitants et exploitants agricoles de la zone, l’idée ne semble ne pas avoir été abandonnée par la CACL. Le projet nouvelle formule serait modifié. La capacité de stockage serait revue à la baisse et les caissons d’accueils des déchets décalés de 20 mètres.
Insuffisants pour éviter la pollution de l’écosystème environnant, des courts d’eaux et des nappes phréatiques estiment les riverains
Car à quelques mètres seulement des futurs caissons, existent plusieurs mares forestières :

... Cela veut dire mercure, amoniaque tout cela dans l'eau... cette mare comme spécificité abrite une tortue, la plate mine à tatou rongée qui est une tortue endémique et protégée faisant partie de la liste noire de la convention de Washington. Et cette mare forestière fait partie d'une des zones de sources de la crique Couleuvre qui va se jeter dans la crique Macouria et ensuite dans les marais de Macouria.

Carole Amposta - Présidente de l’Association de Protection de l’Environnement de Quesnel Trois Rois (APEQT)



A 30 minutes de marche se trouve la crique Gilette :
Les différents points d'eau dans la forêt domaniale de Macouria
©Guyane la 1ère

C'est ici que l'on vient se baigner quand on ne veut pas aller jusqu'à la crique Couleuvre. C'est la crique Gilette qui va se jeter après. On se trouve en amont de toute la zone hydrographique des marais de Macouria et de la zone naturelle d'interférence faunistique et floristique. Cette rivière a une source qui va être impactée directement par l'usine de stockage...


Un impact néfaste pour les agriculteurs Bio

Chemin communal Quesnel ouest 3 Rois réside une centaine de familles, c’est une zone agricole, de maraîchage, d'élevage d'horticulture ou encore d'agrumes dont de nombreux exploitants Bio.
Des serres de maraîchage à Quesnel Ouest
©Guyane la 1ère
Premier impacté par le projet de zone de stockage des déchets, Stéphane, maraîcher, s’est installé ici il y a 15 ans, et possède 30 hectares :

De limite à limite on serait à 300m à peu près et la limite réglementaire ce serait 500m ce qui n'est pas bon... Dans le futur, je risque peut-être carrément de perdre l'exploitation . Si tout est pollué je ne vois pas l'intérêt de continuer là...

Stéphane André, maraîcher


Etant donné que les déchets enfouis ici proviendront des communes allant de Sinnamary à Saint-Georges, les membres de l’association de protection de l’environnement de Quesnel Trois Rois estiment que la recherche du site d’implantation d’une telle installation devrait se faire au niveau départemental.
Ils souhaitent aussi le partage au public des études d’impact hydrologique et environnemental commandées par la CACL sur le projet.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live