Rémire-Montjoly avec sa cité Arc-en-ciel devient le cluster principal en Guyane

coronavirus
La cité Arc-en-ciel sous arrêté "stop Covid"
La cité Arc-en-ciel sous arrêté "stop Covid" ©Jocelyne Helgoualch
La cité Arc-en-Ciel est aujourd'hui le cluster numéro un de Guyane. Ce quartier de Rémire-Montjoly est à ce jour le principal foyer de circulation du Coronavirus avec 53 cas confirmés lundi 8 juin. Des tests de dépistage se poursuivent dans la cité qui compte plus de 2000 habitants.
 

A l’entrée de toutes les rues du quartier Arc-en-ciel, des barrières ont été placées, mais n’empêchent pas la circulation, l'entrée ou la sortie des voitures, des cyclos ou des piétons. Sur toutes ces barrières, l’arrêté préfectoral de confinement "stop Covid" de la cité Arc-en-ciel, appelée aussi BP 134, est affiché.

Une voiture de la municipalité sillonne aussi tout au long de la journée les rues du quartier diffusant de ses enceintes des annonces en créole, en français et en portugais, répétant aux habitants de rester chez eux, de porter un masque et de se laver les mains.


Des tests de dépistage ont débuté vendredi dernier


Les tests se poursuivent dans la cité qui compte plus de 2000 habitants et qui est située aux portes de Cayenne, le chef lieu de la Guyane.

Tests Covid-19
Tests Covid-19 ©Jocelyne Helgoualch


La Croix-Rouge mène une campagne de recherche active des cas


Beaucoup d’habitants demandent à être dépistés, ayant eu des contacts avec les personnes déjà testées et confirmées positives à la Covid 19.

Parmi la trentaine de personnes présentes sous les tentes installées par la municipalité de Rémire-Montjoly pour l'équipe de la Croix-Rouge, un homme d'une trentaine d'années. Il nous dit être inquiet du résultat du test. Ce père de famille est venu se faire dépister après avoir été en contact avec des personnes testées positives ces derniers jours.

Je suis vraiment inquiet. J’ai ma femme qui est enceinte, j’ai peur. J’ai été en contact avec plusieurs personnes testées positives la semaine dernière.
De toute façon, il me faut le résultat, positif ou négatif, car mon employeur veut lui aussi savoir si je suis contaminé.

Les tentes de la Croix-Rouge cité Arc-en-ciel
Les tentes de la Croix-Rouge cité Arc-en-ciel ©Jocelyne Helgoualch
Le docteur Florence Hubert, médecin coordinatrice de la Croix-Rouge fait partie de l’équipe qui organise les dépistages dans la cité Arc-en-ciel. Elle précise les chiffres actuels dans le quartier.

On a eu 23 cas vendredi dernier qui se sont ajoutés aux 29 du cluster. Toutes les personnes du cluster ne vivent pas dans le quartier. Certains sont venus pour visiter des proches, d’autres parce qu’ils avaient eu un contact avec le quartier.
On sent plus d’inquiétude aujourd’hui que la semaine dernière dans la population.


4000 masques distribués à Rémire-Montjoly 


Le Centre Communal d’Action Sociale de Rémire Montjoly a mis en place une aide alimentaire et distribue des masques aux enfants et aux adultes.
Déjà 3000 masques ont été distribués dans le quartier et dans d’autres cités de Rémire-Montjoly.
1000 autres masques lavables viennent d’être livrés par la préfecture de Guyane.
 
Des consignes pour le quartier
Des consignes pour le quartier ©Jocelyne Helgoualch

Albert Rogier, le directeur du CCAS de Rémire-Montjoly indique que les tests se poursuivront jeudi prochain.

Vendredi dernier, c’était le dépistage des 17 cas déjà repérés. Ce lundi, les rendez-vous pour les cas contacts et jeudi une 3ème phase sera mise en place de 8 h à 12 h 30, mais cette fois-ci basée sur le volontariat.
Les équipes de la DAAC font du porte à porte


Les salariés de la DAAC (Association Développement, Animation, Accompagnement, Coopération) de la cité Arc-en-ciel sillonnent le quartier, distribuant un prospectus à tous et rappelant aux habitants l’importance des gestes barrières ou encore de se laver les mains.

Cristina Sampaio, salariée à la DAAC avoue que l'atmosphère dans le quartier a bien changé ces derniers jours.

Avant, il y avait beaucoup d'enfants dans les rues à cette heure là. Il n'y a plus personne! Les gens respectent les consignes, en tout cas dans la journée! Le soir, je ne sais pas !


Un couvre-feu est mis en place dans le quartier de 21 h à 5 h du matin


Il vise à interdire les rassemblements nocturnes favorables à la propagation du virus. La police municipale de Rémire-Montjoly, avec l'appui de la gendarmerie, patrouille la nuit dans la cité Arc-en-ciel pour veiller au respect du couvre-feu.
Plus de 2000 habitants vivent dans ce quartier urbain de la périphérie de Cayenne.