Les restaurateurs de Guyane de plus en plus inquiets pour leur activité passent à l’action

coronavirus guyane
Réunion des restaurateurs le 28 juin à Cayenne
Les restaurateurs réunis à la Maison des Entreprises à Cayenne ©Myriam-Myriam Ponet
Les restaurateurs étaient réunis ce matin à la Maison des entreprises de la Guyane pour adopter une motion demandant l’autorisation de rouvrir leurs établissements et de modifier les heures de couvre-feu. Ils considèrent ces mesures injustes et réclament un dispositif de compensation financière.
 
Une motion pour alerter les autorités à l’amiable, mais ils n’excluent pas un recours juridique s’il ne sont pas entendus. Ils étaient une trentaine de restaurateurs réunis à la maison des entreprises pour dire non à ce qu'ils considèrent comme une injustice. Alors que les autres commerces ont le droit d’ouvrir eux sont limités aux repas à emporter. Ce qui demeure insuffisant pour rentabiliser leur affaires après 3 mois de fermeture.


Un référé liberté si la motion ne suffit pas

La motion a été signée par l’ensemble des professionnels présents. Cela vient comme un premier avertissement. S’ils ne sont pas entendus, ils se disent prêt à emprunter la voix juridique:
 

... Aujourd'hui en temps que professionnels nous avons un droit à l'activité professionnelle. Ce droit ne peut être anihilé que pour des raisons exceptionnelles mais jamais de façon exagérée... On se bat pour obtenir de la préfecture une annulation ou une transformation de ce décret. Si nous n'obtenons pas amicalement, on va faire un référé liberté et on est dans notre bon droit pour l'obtenir.

Aalin Eoche président du groupement des restaurateurs

 

Une motion en trois 3 points

Les signataires de la motion demandent :
  • la réouverture de leur établissement dans le respect des règles sanitaires
  • la modification des  horaires  de couvre-feu pour porter l’heure de fermeture à 23h 
  • la mise en place d’un dispositif de compensation financière pour couvrir les charges fixes

... Les charges fixes continuent. Le téléphone il faut le payer, internet et tous les services avec nos prestataires et le loyer pour les gens qui ne sont pas propriétaires comme moi...

Andréa Cavalier, gérante du restaurant La Goélette à Saint-Laurent


Cette motion sera transmise par le groupement des restaurateurs au préfet de Guyane et appuyée par le député Gabriel Serville présent dans l'assemblée : 

Durant la réunion j'étais en conférence avec le secrétaire d'état  au tourisme , Jean-Baptiste Lemoine auquel j'ai dit les difficultés que rencontrent le tourisme en Guyane qui représente 12% du PIB et j'en ai profité pour rappeler la souffrance que vivent les restaurateurs en Guyane en ce moment et insister pour qu'un plan rapide soit trouvé pour les sortir de la situation dans laquelle ils sont.

 
Le secteur de la restauration manque de visibilité sur son avenir. Une injustice selon les restaurateurs d’autant qu’ils sont les seuls commerçants à être formés au mesures d’hygiène strictes contre la transmission des virus et des microbes dans leur quotidien avant même la crise Covid -19.