Retour du couvre-feu à 19h, une mesure à laquelle se résignent les usagers de l'île de Cayenne

coronavirus guyane
Couvre-feu à Cayenne
©Guyane la 1ère

Depuis hier soir, retour du couvre-feu à partir de 19h dans l'Île de Cayenne, fermeture des restaurants à 21h30, les mesures de freinage et les contrôles policiers sont renforcées. Samedi soir, c’était le rush de tous les côtés à Cayenne.

19h sonne et les stores des commerces sont baissés dans l’île de Cayenne. In extremis pour Nathalie qui juste le temps de finir ses courses.

Tout juste ! C’était l’un des derniers chinois ouvert… On travaille tard l’après-midi. Entre la sortie du travail, les embouteillages, les courses et tout, c’est un peu compliqué… Et on est pas les seuls malheureusement !


Le travail terminé et les derniers achats effectués : pas le temps de traîner ! Enfin, encore faut-il composer avec les embouteillages comme le souligne cet automobiliste

Je rentre… cela ne m’inspire pas grand-chose si ce n’est qu’il faut respecter ce qu’on nous dit. C’était inévitable ces embouteillages. Tout le monde rentre au plus vite. 


Au plus vite… pour celles et ceux qui ne se seraient pas encore munis de leurs attestations par exemple, et qui veulent éviter les contrôles.

Un important dispositif déployé, ce premier soir de couvre-feu avancé

Contrôle après 19h à Cayenne
©Guyane la 1ère

Quelques heures plus tôt, la météo s’était déjà chargée de vider de ses flâneurs et plaisanciers les plages de Cayenne et Rémire-Montjoly.

Sur la place des Palmistes, les apparences sont trompeuses. Les clients désertent les restaurants, bars et commerces ambulants, comme l'explique Mario Kago, propriétaire d'un food truck :

Franchement beaucoup de ras-le-bol. On a à peine repris, ça commençait à aller et là c’est déjà fini. Je ne trouve pas logique de mettre le couvre-feu à 19h et nous ouvert jusqu’à 21h30, les gens ne vont pas ressortir !


En ce week-end saint, plusieurs églises sont contraintes de changer leurs horaires de messe. Sainte-Thérèse de Montjoly a avancé sa vigile pascale de 3h.

Nombre de fidèles n’ont pu y prendre part, mais tous sont déjà soulagés que celle-ci n’ait pas été annulée comme l’an dernier. Francine Leclair, fidèle :

Disons que la matinée a été très longue, il a fallu faire tout ce qu’on devait faire l’après-midi pour pouvoir être présent à 16h. On s’est adapté et tout est bien qui finit bien.


Mais pour combien de temps ? Depuis 2 semaines, la circulation du virus s’intensifie en Guyane. La 3e vague de l’épidémie est plus que jamais en ligne de mire.

Couvre-feu : l'île de Cayenne sous cloche à 19H.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live