Saint-Laurent : la découverte du sport paralympique au lycée Bertène Juminer

jeux paralympiques guyane
Semaine paralympique au lycée Bertène Juminer
©Eric Léon

Cette semaine, le sport paralympique est à l'honneur. À Saint-Laurent, des élèves du lycée Bertène Juminer ont pu découvrir quelques ateliers et disciplines en se mettant à la place des sportifs en situation de handicap.

 

De nombreuses activités sont proposées sur tout le territoire dans le cadre de la découverte du sport paralympique et cette action s’inscrit dans le cadre de la promotion des jeux olympiques 2024.

Exercice handi sport
Jouer au ballon les yeux bandés ©Eric Léon


Exercice grandeur nature


Un qui guide et l’autre qui suit les indications avec les yeux bandés pour franchir les obstacles de cet atelier. Et bien évidemment ce n’est pas chose facile pour certains.

On pensait au début que c'était facile mais non... Avoir les yeux bandés sans savoir où l'on va!


Yvlie et Léryna  - Élèves en 2nde Professionnelle Accompagnement, Soins et Services à la Personne, s'essaient à l'exercice. Elles ne savent pas où elles vont et c’est tout simplement le principe du jeu de ce parcours pour aveugles. Jean-Michel Rosamont - Educateur-Animateur au service des sports de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Cela leur permet de voir que ce n'est pas si facile que cela . Quant on n'est mal voyant, on a beaucoup de difficultés et c'est très difficile d'avancer tout seul...



Yvlie, est en classe d’accompagnement, en soins et services à la personne, pour elle cette activité suscite déjà un intérêt pour son parcours professionnel.

Plus tard je voudrais devenir aide-soignante et cela me donne deux trois idées pour des activités avec les personnes mal voyantes.


IAutre atelier, les lycéens découvrent le Cécifoot, une adaptation au football pour les déficients visuels. L'objectif est de mettre un ballon sonore dans le but adverse en le faisant progresser à l'aide des pieds, tout en empêchant l'adversaire d'en faire autant. Et pour cette discipline paralympique là aussi ce n’est pas toujours évident.  Yvana, Robert, Claude-Aline en Terminale CAP Pâtisserie

C'est tressant de ne rien voir autour on a l'impression que l'on va tomber ...on entend le ballon mais on ne sait pas où il est ... Difficile de tirer dans le but, on ne sait pas s'il faut tirer à gauche ou à droite donc c'est compliqué!


Marvin Desmangles, éducateur territorial au service animation de la Collectivité Territoriale de Guyane :

La difficulté c'est de se repérer dans l'espace, d'avoir confiance en eux, de se déplacer les uns les autres et de faire confiance à la personne qui guide. C'est une activité qui développe tous les sens...


Ces lycéens ont pu découvrir une nouvelle façon de faire du sport. En effet, quand on n’a pas la vue, les autres sens prennent le dessus.

Saint - Laurent : découverte disciplines sportives paralympiques.