Samedi la sous-préfecture était à la 2ème place du classement du Covid-Info du jour, avec 45 cas répertoriés ces derniers jours

coronavirus guyane
Le village la Charbonnière
Le village la Charbonnière ©Christophe Parfait
L’arrêté préfectoral, concernant le confinement restrictif et responsable de certains quartiers de la sous-préfecture, a été mis en place dès vendredi en début de soirée, dans le quartier de la Charbonnière. 
 
La situation est grave dans le quartier au bord du Maroni, avec un nombre important de cas, 3 secteurs sont concernés et ciblés : Moucaya, Flamboyant et Bardot, c’est la gendarmerie qui en contrôle les accès.

Le quartier de la Charbonnière est dorénavant bouclé dès 17 heures par le dispositif STOP COVID-19. 
Parties de football raccourcies, liberté de circulation contraintes, même si la situation est grave, face aux mesures préfectorales jugées liberticides, certains vont jusqu’à se poser la question de la véracité des chiffres officiels. 
 

« Quand on regarde les chiffres officiels sur St Laurent, ça reste dans des proportions raisonnables ! Alors ça veut dire qu’on nous cache quelque chose… ça veut dire que les chiffres qu’on nous donne ne sont pas les bons ? Qu’est-ce qui motive cette mesure ? »

Serge, un habitant de St Laurent



Mais pour Sophie Charles, maire de la ville et en responsabilité, qui a toujours assumer sa position pro-confinement, il faut en passer par là : 
 

« Les gens pourront sortir de chez eux uniquement pour aller travailler, aller chez le médecin ou faire des courses essentielles. Pour le reste ils ne doivent pas circuler, même dans le quartier de la Charbonnière. Les pirogues seront interdites d’accès sur la zone et nous avons en plus, bien-sûr, des patrouilles qui passeront pour vérifier que le confinement se tient correctement. »

Sophie Charles, maire de St Laurent-du-Maroni



Des mesures strictes, car la propagation du virus s’est amplifiée en seulement quelques jours. Plusieurs dizaines de cas localisés uniquement à la Charbonnière, ont été enregistrés ces derniers jours, c’est maintenant le quartier le plus touché de St Laurent. 

Ça correspond à plusieurs dizaines de cas…regroupés en l’espace de moins de 10 jours…moins de 7 jours, même. C’est ça que ça veut dire, ça veut dire qu’on a des cas récents et des cas de plus en plus nombreux sur les campagnes de prélèvements. C’est vrai qu’à la Charbonnière il y a beaucoup de cas par rapport au nombre d’habitants, mais tous les quartiers de St Laurent sont touchés à différentes échelles. Les campagnes de prélèvements qui sont en cours pourront amener effectivement à mettre en place ce confinement responsable dans d’autres quartiers.

Yves Dareau, sous-préfet de St Laurent-du-Maroni

 
Face à une épidémie qui ne désarme pas, les autorités ont prévu de continuer les actions de préventions, avec des distributions de masques et du porte-à-porte pour sensibiliser les populations, avec une attention particulière pour les personnes dites « fragiles ».
©Guyane 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live