Santé publique France confirme une stabilisation de l'épidémie de coronavirus en Guyane

coronavirus guyane
Augmentation des tests de dépistage
Réalisation d'un test de dépistage
Le bulletin hebdomadaire de Santé publique France est paru, la situation épidémiologique s'améliore en Guyane. Il confirme, notamment, la nette diminution des nouveaux cas déclarés de Covid dans l'île de Cayenne.
Ce point épidémiologique de Santé publique France incite à davantage d'espoir quant à la résorption progressive de la crise sanitaire en Guyane.


Moins de cas déclarés

Selon le bulletin, on est redescendu à une moyenne de 80 cas Covid journaliers. Les tests (4000 effectués la semaine dernière) montre une diminution nette du nombre de cas positifs au coronavirus, particulièrement sur Cayenne et Kourou. On observe, aussi, une amélioration à Saint-Laurent où "le taux de positivité est resté stable à 18 %, correspondant à une division par trois en trois semaines."


Moins de patients hospitalisés 

Le chiffre des hospitalisations s'améliore. Il y a de moins en moins de patients hospitalisés à Kourou et à Cayenne  où "56 personnes ont été hospitalisées la semaine dernière au CHC contre 97 la semaine du pic". Mais cela est différent à Saint-Laurent où, au contraire, les hospitalisés sont en augmentation. 
En ce qui concerne les cas admis en réanimation, on constate "une tendance globale à la stabilisation depuis la semaine 27 (du 29 juin au 5 juillet) avec 18 nouvelles admissions en réanimation cette semaine".
Certes on déplore 43 décès au 30 juillet mais le taux de létalité reste bien inférieur à ce qui a pu être observé dans l'hexagone et à l'étranger : "probablement grâce au jeune âge de la population guyanaise et aux améliorations constantes observées dans la prise en charge par les soignants." 
 

Tester, tracer, isoler


Il faut continuer les efforts pour réduire la propagation du virus pour limiter tous les risques de reprise en multipliant, notamment, les opérations de dépistage un peu partout sur le territoire. C'est le sens de l'arrêté gouvernemental du 25 juillet qui autorise les dépistages sans prescription médicale ainsi que leur remboursement à 100%.

Retrouvez ici le bulletin de Santé publique France du 30 juillet

Les Outre-mer en continu
Accéder au live