Peut-être un carnaval en Guyane pour les jours gras mais la plupart des groupes ne devraient pas participer

carnaval guyane
Image de carnaval
©Guyane la 1ère

Verra-t-on un carnaval organisé dimanche prochain et durant les jours gras dans les rues des villes ? La question se pose suite à l’annonce faite vendredi par le préfet de la levée du couvre-feu dimanche prochain. Thierry Quefellec prévoit de discuter avec les groupes de carnaval qui le souhaitent.

Thierry Quefellec prévoit de discuter avec les groupes de carnaval qui le souhaitent, comme cela a été fait avec les restaurateurs et les ligues sportives, pour mettre en place des activités avec des gestes barrière. Parmi les groupes, beaucoup pensent que c’est trop tard pour s’organiser. D’autres souhaitent défiler, mais seulement s’il y a une autorisation officielle avec un cadre défini.

Certains groupes improviseront si l'autorisation est donnée


Les grands groupes du carnaval guyanais seront-ils dans les rues d’ici le mercredi des cendres ? Pour Kassialata, c’est non, pas de défilé cette année. La proposition du préfet est formulée trop tardivement pour avoir le temps de s’organiser selon Stéphane Sainte-Foie, président de l’association Kassialata :

Cela ne sera pas possible, nous n'avons pas de costumes. Il faut se préparer, il faut trouver le tissu, cela n'est pas évident. Si on veut donner quelque chose de beau, de présentable au public guyanais, il vaut mieux attendre, se préparer en amont et en 2022, nous allons proposer quelque chose qu'on a pas encore vu. Je ne veux pas faire de l'à-peu-près, un carnaval bâclé.


Cette année, les tambours du groupe « Feuille d’argent de Macouria ne sortiront pas de la maison de Gaston Ferreira, le leader de cette formation créé en 2019…Pour Gaston, les défilés spontanés sont toujours possible, mais pas ceux des groupes structurés comme le sien :

... Dire aux gens de venir avec leurs habits de couleur, on met un dress code et puis voilà tout le monde est dans la rue. Mais s'il faut un costume, il faut fabriquer c'est trop tard...


Le « new Cocoy Band » s’inscrit dans la tradition du carnaval spontané, celui des « Touloulous sales », même si ses défilés sont parfois très élaborés. Cette année, ses membres sont prêts à sortir dans les rues explique Olivier Sainte-Rose-Fanchine, président de l’association « New Cocoy Band » :

Nous n'avons pas de préparation particulière à faire. Il suffit qu'on s'appelle... on ne programme rien... Si c'est banco, tout en respectant le protocole ... nous on sort!


José Blezes est partant lui aussi avec ses « negs marrons », la poudre de charbon est déjà fabriquée, il ne reste plus que l’autorisation de défiler :

Si on voit l'arrêté et qu'on nous que l'on peut sortir, on n'y va. Si on nous dit qu'il faut le masque et bien on va mettre un masque rouge... On va s'organiser, on n'a pas grand chose à faire.


Contacté, le président du comité de Cayenne pointe aussi l’aspect tardif de la proposition du préfet…le comité travaille sur un projet de carnaval hors saison, en juillet…

Couvre - feu : y aura t'il un carnaval pour les jours gras?

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live