Noyade à Awala-Yalimapo : le corps du disparu n'a pas été retrouvé la famille est plongée dans le désarroi

faits divers ouest guyanais
Recherche de Fabrice sur la plage d'Awala Yalimapo
L'attente sur la plage d'Awala-Yalimapo ©Eric Léon
Un jeune homme de 25 ans est porté disparu depuis dimanche dernier. Il se baignait sur la plage d’Awala Walimapo.
Il y a eu des recherches mais seulement un jour. La famille, dans l’attente, est désemparée et a décidé de continuer seule les recherches.
C’est une attente interminable pour la famille de Fabrice, 5 jours d’angoisse maintenant sans nouvelle de lui. Il a été vu pour la dernière fois, le dimanche 9 août, vers 15h, se baignant seul, aux côtés de 2 touristes. Sa famille espère retrouver son corps pour pouvoir faire son  deuil.

On garde l'espoir de le retrouver même si les recherches se sont arrêtées depuis lundi soir par les pompiers et les gendarmes. Mais nous la famille on s'est mobilisé pour retrouver le corps et faire le deuil dans la sérénité parce que personne n'est tranquille. On se sent vraiment seuls...

Josy, la cousine de Fabrice


Dimanche dernier, jour de sa disparition, les pompiers et la gendarmerie ont fait des recherches uniquement, près du rivage.
C’est le lendemain, lundi après-midi, qu’une patrouille de pompiers à effectuer des recherches en mer. Et dans la foulée, lundi soir, le parquet a décidé d’arrêter les recherches.
Depuis sa disparition, sa famille s’est installée sur la plage. Dans la douleur, sa sœur explique comment ils s’organisent pour continuer à chercher.

Il y a trois pirogues qui patrouillent depuis mardi. Toute la journée nous essayons de retrouver le corps de mon frère. Nous n'avons pas beaucoup de moyens ... Les gendarmes nous ont dit qu'il y a peu d'espoir de le retrouver en vie ... il est probable que les courants aient emporté le corps très loin ...

 Véronique, la sœur de Fabrice


Des recherches bâclées en une après-midi. Car aucun dispositif ni moyens conséquents, n’ont vraiment été mis en place.
Un certificat de décès sera remis à la famille, dans une dizaine de jours, même si le corps n’est pas retrouvé.
Mais ce n’est pas une feuille de papier qui les aideront a faire leur deuil.