Covid-19 : immersion dans l'unité Covid du Centre hospitalier de l'ouest guyanais

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Unité Covid
Un patient arrive dans l'unité Covid en réanimation

Cette troisième vague Covid est bien plus virulente selon les médecins. Les services de réanimation en Guyane sont débordés. Exemple au Centre hospitalier de l’ouest guyanais, 8 lits de réa pour accueillir les patients. Le service ne désemplit pas. Le personnel est sous tension.

Cette troisième vague Covid est bien plus virulente selon les médecins. Les services de réanimation en Guyane sont débordés. Exemple au Centre hospitalier de l’ouest guyanais, 8 lits de réa pour accueillir les patients. Le service ne désemplit pas. Le personnel est sous tension.

Un service asphyxié

Un nouveau patient Covid arrive en réanimation, il s’agit d’une femme enceinte de 9 semaines. Sept lits sont dorénavant occupés. Dans ce service qui peut  accueillir 8 malades, des patients tous Covid, 3 sont déjà sous oxygène, 3 autres sont en coma artificiel. Dans cette chambre, un homme de 38 ans, plongé dans un coma artificiel pour lui permettre de respirer.

Il est en coma artificiel et sous respirateur. Au bout de quelques jours nous ferons un bilan. Nous avons des patients de plus en plus jeunes, de 18 à 85 ans. 

 Docteur Lehida Ibrahim médecin anesthésiste réanimateur. Chef du service de Réanimation du CHOG

 

De plus en plus jeunes

Depuis le début de cette troisième vague, le profil des patients a changé. Ce n’est plus uniquement une affaire de personnes âgées. Une autre particularité de cette troisième vague : de plus en plus de femmes enceintes développent des formes graves de la Covid. Un patient va peut-être bientôt quitter la réa et être transféré en médecine après un séjour de plusieurs semaines. Malgré son état encore fébrile, Il tenait à témoigner

C'est difficile. Je me sens très mal. Je respire très mal. Les gens n'y croient pas. Mais quand tu tombes malade, tu comprends. 

Patient Covid

 

Du personnel épuisé

Dans les autres chambres, des patients endormis. Et au cœur de la réanimation, une équipe de soignants sur le front depuis un peu plus d’un an qui surveille 24h sur 24 les constantes des patients. Du personnel volontaire, mais épuisé.

En renfort nous avons des infirmières de médecine, de chirurgie, du bloc. Il y a une mutualisation des moyens, des réservistes viennent par rotation de 15 jours.  

Isabelle Soubiron cadre de réa et infirmière anesthésiste

La journée est loin d’être terminée. En deux heures, 2 patients Covid supplémentaires sont arrivés en réa. Les 8 lits du service sont dorénavant occupés. Afin de libérer quelques places pour des prochaines arrivées urgentes, certains malades stabilisés vont être transférés au Centre hospitalier de Cayenne.

►Retrouvez le reportage de Myriam Ponet : 

St-Laurent / COVID-19 : immersion dans le service de réanimation.