publicité

Pierre Servin - Dòkò 1928-2003

La biennale des Rencontres Photographiques de Guyane bat son plein. Cayenne, Saint-Laurent, Kourou ont leurs expositions. A Rémire-Montjoly, les clichés de Pierre Servin s'affichent sur le boulevard Edmard Lama et donnent à voir une Guyane des années 60 en noir et blanc.

Une photo de classe devant l'école des garçons Banlieue sud © Archive de Pierre Servin exposée sur les grilles de Guyane 1ère
© Archive de Pierre Servin exposée sur les grilles de Guyane 1ère Une photo de classe devant l'école des garçons Banlieue sud
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Photographe officiel de la Préfecture pendant de longues années, Pierre Servin a sillonné la Guyane. Une partie de son travail a été perdue. Les clichés qui ont été sauvés ont souffert mais une restauration minutieuse permet d'apprécier le regard du photographe. Il a fixé pour la postérité des instants de vie, des visages, des situations, des personnalités officielles comme le général de Gaulle ou encore François Miterrand. Autant de témoignages d'une époque où la pellicule immortalisait en noir et blanc la Guyane des années 50/60.
Pierre Servin fut aussi un animateur passionné et même virulent parfois. Il défendait avec acharnement la tradition, connaissait parfaitement l'histoire et la géographie de sa région.  
Ces photos sont visibles le long des grilles de Guyane 1ère jusqu'au 26 novembre.

Le long du boulevard Edmard Lama

 

Sur le même thème

  • culture

    Des livres pour tous les goûts

    Que faut -il emporter dans sa valise en dehors de ses effets, quand on part en vacances? Des livres par exemple. Au fil des week-ends à venir, la 1ère vous propose des ouvrages qui ont comme dénominateur commun d'avoir été écrits par des auteurs de Guyane. Voici les trois premiers.

  • culture

    Silo n’est plus

    Sa chanson Pa Joué Ké Lanmou A est restée gravée dans la tête de nombreux guyanais. Retour sur le parcours du chanteur Silo, décédé mercredi à l’âge de 49 ans.

  • culture

    Une thèse sur le dancehall jamaïcain dissèque les codes de ce style musical venu du ghetto

    Décrypter le dancehall jamaïcain pour dépasser les préjugés. C’est l’objectif d’un maître de conférence de l’université de Guyane, passionné par ce genre musical. Il y a même consacré sa thèse. Loïc Marie-Magdeleine présentait ses réflexions au public.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play