publicité

#TDG2018 : Rémire-Montjoly, le meilleur pour la fin (8)

Rémire-Montjoly est la dernière ville étape, qui accueille le TDG. Rémire-Montjoly est une cité résidentielle, à la périphérie de Cayenne, longée par de belles plages. Une métropole, qui a su allier modernité et traditions.

Une des plages de Montjoly © Christophe Parfait
© Christophe Parfait Une des plages de Montjoly
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le
© DR
© DR

«  Il n'est de beau regard sans âme claire »


"C'est très agréable. Parfois lors de la saison de la ponte des tortues, il est possible d'apercevoir et de suivre des tortues luths qui vont pondre leurs oeufs. C'est un instant magique. A seulement quelques minutes, de la ville, ces tortues depuis la nuit des temps viennent pondre leurs oeufs".
Maria (45 ans)

Rémire-Montjoly est une ville résidentielle située à la périphérie de Cayenne. Elle est bordée par des magnifiques plages au sable fin et à l’eau argileuse. 23976 habitants sont concentrés sur 46,11km2. La ville est formée par l'ancien bourg de Rémire et du quartier de Montjoly. Le nord-est de la commune est une zone côtière bordée par l'océan Atlantique. Rémire-Montjoly est délimitée, au sud, par le fleuve Mahury.
 

Des distilleries et des plantations

Rémire-Montjoly auparavant était une commune agricole avec l’implantation d’un certain nombre de distilleries et de plantations dédiées à la culture de canne à sucre. De nombreux  vestiges de l’époque, sont disséminés sur le territoire.
Plus tard, l'économie agricole périclite lors de la première abolition temporaire de l'esclavage en 1794 puis celle, définitive, de 1848.
La loi sur les municipalités de 1879 permet la création administrative de la commune. Après la départementalisation en 1946, la commune devient une zone résidentielle, les activités rurales sont peu à peu abandonnées et les distilleries ferment.
Depuis 1969, la commune s'appelle officiellement Rémire-Montjoly.
 

Une ville florissante

La commune de Rémire-Montjoly accueille notamment les infrastructures du port de commerce de Dégrad des Cannes, la centrale électrique EDF, les installations de la Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles (SARA) et une zone industrielle dans l'estuaire du fleuve Mahury : le parc d'activités économiques (PAE) de Dégrad des Cannes



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play