Traversée de l'Atlantique à la rame : Patrice Maciel a gagné son pari, grâce aux fonds récoltés, le jeune Salem a un nouveau cœur

société
Arrivée de l'équipage Maciel après 6000 km à la rame
Arrivée de l'équipage Maciel dans l'embouchure du Mahury après 6000 km à la rame ©Guyane la 1ère
Il s’appelle Salem, il a 7ans, aujourd’hui ce jeune garçon a un cœur tout neuf grâce à l’action de Patrice Maciel et son équipage. Ils avaient traversé au début de l’année, l’Atlantique à la rame et en équipe, dans le but de recueillir des fonds pour sauver un enfant atteint de maladie cardiaque.

Le partenaire « Mécénat Chirurgie Cardiaque Enfants du Monde » vient d’annoncer la réussite de l’opération à Paris sur le cœur du petit Salem, un Congolais de sept ans. Patrice Maciel a rendu possible cette opération grâce à 12 000€ de dons collectés avant, pendant et après son exploit, en mars-avril dernier. Il s’était lancé un défi traverser l’océan Atlantique à la rame et en équipe. Plus de 51 jours, à cinq sur un bateau de 8m65 plus de 600 km. Une véritable aventure humaine.
Partis le 1er mars à bord du Rose, un bateau long d’1 m 80, Patrice Maciel accompagné d’un équipage mixte, a fait le pari fou de traverser l’océan Atlantique. Ils ont ramé depuis le Portugal et ont parcouru plus de 6000 km pour rejoindre les côtes guyanaises.

Pour Patrice et son équipe l’opération a permis de relever l’Atlantic rowing challenge qui vient en aide aux enfants malades. C’était également l’occasion d’apporter un peu d’évasion et de rêves à ces enfants, grâce à leurs témoignages de leurs vies quotidiennes et des rencontres sur l’Océan durant la traversée. L’objectif était d’arriver à Kourou avant le 18 avril pour battre le record du monde.

Patrice Maciel
Patrice Maciel ©Atlantic Rowing challenge

Il y a quelques mois j’ai pris le pari fou de traverser l’océan à la rame pour battre le record du monde, malheureusement on l’a raté de trois jours, mais on a quand même largement battu le record du monde mixte. Le plus important c’était de ramer dans l’océan pour sauver un cœur, c’est chose faite on a mobilisé les fonds que nous n’avions pas utilisé à cause de la crise sanitaire. Aujourd’hui, on a Salem, il a 7ans, il a un cœur tout neuf et c’est une bénédiction de pouvoir sauver la vie de quelqu’un par les temps qui courent.

Patrice Maciel

Patrice Maciel est habitué aux grands défis. Il avait déjà participé à Rames Guyane. Cette fois ci, il va traverser l’océan en avion pour rencontrer le petit Salem.