guyane
info locale

Une enseignante de Saint-Laurent relevée de ses fonctions pour des propos discriminants sur facebook

social
Enseignante relevée de ses fonctions
Un des propos discriminants ©guyane 1ère
Un post facebook a déclenché un tollé un Saint Laurent du Maroni. Au lendemain des émeutes dans la nuit de mardi à mercredi dernier, une professeure du lycée Bertène Juminer a publié un texte discrimant sur sa page, désormais indisponible. Depuis, elle a été relevée de ses fonctions.
La page facebook incriminée de l'enseignante est désormais indisponible mais des captures d'écran ont été faites et largement relayées sur les réseaux sociaux. Les propos contenus dans le message facebook ont rapidement fait le buzz.
Il faut rappeler les faits : mercredi soir, le 14 septembre, la jeune femme publie sur facebook ce qui est sensé être un soutien aux gendarmes, pris à partie la nuit d’avant à Saint Laurent.
Mais très vite, son post dérive… « Si nous métropolitains » écrit-elle, « on été pas là pour les éduquer vos enfants, qui le ferait ? A ben pas vous apparemment puisque vous, vous êtes incapables de le faire ».  Et l’enseignante poursuit « la preuve : chaque 5 du mois, quand nous on trime pour apporter un peu d’éducation à vos gamins, vous, vous faites la queue à la poste ». Le collectif des Iguanes de l’Ouest qui entend défendre la population, s'émeut de ces écrits qui sont des propos insultants et racistes et indignes d'un enseignant de la République. Il a donc adressé un courrier au recteur et aux autorités locales.

Une attaque en règle sur la maire de la commune, Léon Bertrand

L’enseignante termine en parlant du maire de la ville en ces termes : « Vous qui respectez votre maire, sachez qu’il vous vole depuis des années et vous ne vous en rendez pas compte ». La réaction du collectif est vive : « avant d’être un non-respect pour sa fonction, c’est une insulte pour le choix démocratique » des Saint Laurentais.
Le collectif demande donc au recteur des sanctions, la radiation pure et simple de l’éducation nationale de cette enseignante et se réserve le droit d’entamer des poursuites judiciaires à son encontre. 


Les réactions du maire Léon Bertrand, du préfet Martin Jaeger et du recteur Youssoufi Touré

Cette affaire annoncée ce matin sur  Guyane 1ère radio a suscité la réaction immédiate du maire Léon Bertrand qui a annoncé qu'il porterait plainte contre cette femme.

La réaction de Léon Bertrand suite aux propos insultants de l'enseignante


Le préfet Martin Jaeger, a réagi dans la foulée. Il juge ces propos inadmissibles et a rappellé que tous les fonctionnaires d'état sont soumis à l'obligation de réserve et annoncé qu'il demandait une sanction exemplaire et immédiate à l'encontre de cette personne.

Réaction du préfet suite à l'affaire de Saint-Laurent


A 13h00, le recteur d'académie, Youssoufi Touré, a présenté des excuses au nom de la fonction d'enseignant à la population guyanaise pour cette agression écrite. Il a annoncé en direct à la radio que cette personne était suspendue de ses fonctions d'enseignante contractuelle. 

L'interview intégrale du recteur Youssoufi Touré

ITW du recteur Youssoufi Touré