Henri Fraise Fils, présent à Mayotte, ouvre une usine de transformation d'huile de feuilles de giroflier à Madagascar

entreprises
Vue de Madagascar
Vue de Madagascar ©DR
Le groupe suisse Givaudan, numéro un mondial des parfums et arômes, a annoncé ce mercredi l'ouverture d'une usine dédiée à la transformation d'huile de feuilles de giroflier à Madagascar. L'usine sera exploitée dans le cadre d'une co-entreprise avec Henri Fraise Fils, société présente à Mayotte.
Le groupe suisse Givaudan, numéro un mondial des parfums et arômes, a annoncé mercredi l'ouverture d'une usine dédiée à la transformation d'huile de feuilles de giroflier à Madagascar.
 

Co-entreprise avec Henri Fraise fils

Le groupe genevois renforce ainsi sa présence sur les ingrédients naturels produits sur l'île et dans les pays voisins. L'usine, exploitée dans le cadre d'une co-entreprise avec Henri Fraise Fils, son partenaire de longue date à Madagascar, s'étend sur huit hectares et transformera chaque année des centaines de tonnes d'huile de feuilles de giroflier, a indiqué Givaudan dans un communiqué.

La société Henri Fraise Fils, partenaire locale, est active dans le génie civil, la production d'énergie, le tourisme ou encore les produits d'exportation tels que la vanille. Elle est présente à Madagascar mais aussi aux Comores, à Mayotte et aux Seychelles.

Giroflier
Giroflier ©DR

 

Cinquantaine d'emplois

Dans un premier temps, elle créera une cinquantaine d'emplois directs. Le réseau de collecte d'huile de feuilles de giroflier reprend le modèle d'approvisionnement que Givaudan a mis en place avec des producteurs de patchouli à Sulawesi, en Indonésie, s'appuyant sur des relations étroites avec les agriculteurs, les distillateurs ainsi que d'un réseau de producteurs qui vendent leurs produits directement aux acheteurs terrain. 
 

Politique de préservation

Le groupe suisse a précisé qu'il s'était également associé à un programme de préservation des ressources naturelles pour favoriser la plantation d'arbres à croissance rapide dans les zones de distillation. En 2015, 40.000 arbres ont été plantés, a-t-il affirmé.

Outre les feuilles de giroflier, Givaudan, qui rivalise notamment avec l'allemand Symrise et l'entreprise familiale suisse Firmenich, prévoit de traiter dans sa nouvelle usine d'autres ingrédients naturels cultivés à Madagascar et dans les pays voisins.
 
Pour en savoir plus sur le girofle à Madagascar, regardez cette vidéo du CIRAD (centre de coopération international en Recherche agronomique pour le développement)