Jean-Luc, l'éboueur guyanais cité en exemple par Emmanuel Macron, a un message pour le président

coronavirus
©Guyane la 1ère

Lors des voeux du 31 décembre, Emmanuel Macron a cité en exemple de nombreux anonymes qui ont fait front face au Covid-19. Notamment Jean-Luc, éboueur en Guyane. Ce 1er janvier, Guyane la 1ère a retrouvé Jean-Luc, et il a un message pour le chef de l'Etat. Explication.

Cela fait 17 ans que Jean-Luc, originaire de Guadeloupe, est chauffeur-éboueur en Guyane. Depuis l'apparition du Covid-19, Jean-Luc a poursuivi inlassablement son travail. Il est l'un des héros du quotidien qu'Emmanuel Macron a cité hier en exemple, lors des voeux présidentiels du 31 décembre : ces Français anonymes, engagés et solidaires "qui ont tenu notre pays dans l'épreuve".

Jean-Luc est chauffeur éboueur en Guyane. Avec ses collègues Anthony et Maxime, ils n'ont jamais cessé de travailler depuis le début de la pandémie. Au plus fort du confinement, ils constituaient cette deuxième ligne qui a permis au pays de continuer à vivre et à la vie de continuer.

Emmanuel Macron, 31 décembre 2020

 

 

"Je suis étonné"

Au lendemain de ce discours, Guyane la 1ère a retrouvé Jean-Luc Samos, dans son quartier de Balata, à Matoury. Âgé de 49 ans, l'homme n'a pas vu en direct les voeux présidentiels, mais dans les minutes qui ont suivi, il explique avoir été submergé de messages. "Je suis étonné par la chose", réagit-il, en expliquant que si le ramassage des ordures s'était arrêté pendant les sept mois de crise sanitaire en Guyane, cela aurait bien évidemment été catastrophique.

Il lance un message au président

Et le chauffeur-éboueur de 49 ans en profite pour lancer un message au président de la République : il n'a pas perçu la prime de 1000 euros promise au début de l'épidémie de Covid-19 pour les salariés "en première ligne". 

Les primes de 1000 euros que vous avez mis en ligne et qu'on devait toucher, je n'ai jamais touché ça. J'ai toujours assuré le service minimum. J'estime que mon équipe et moi, on devrait avoir ces primes là. Je ne pense pas que ce soit une montagne pour vous !

Jean-Luc, chauffeur-éboueur en Guyane

 

Regardez le reportage complet de Thierry Merlin et Franck Fernandes, de Guyane la 1ère:

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live