La cour d’appel de Paris va examiner la radiation du barreau de maître Ursulet accusé de viol

justice
Ursulet
©AFP
La cour d’appel de Paris va se pencher sur la radiation du célèbre pénaliste martiniquais. Si la décision de l’ordre des avocats est confirmée, Alex Ursulet ne pourra plus exercer son métier.

Après avoir pendant longtemps défendu des accusés dans des affaires qui l’ont rendu célèbre, Alex Ursulet se retrouve de l’autre côté de la barrière. Accusé de viol par personne ayant autorité sur l’une de ses anciennes stagiaires, l’avocat martiniquais a été mis en examen le jeudi 9 décembre 2021 et placé sous contrôle judiciaire.  

Ce pénaliste réputé, ex-associé de Jacques Vergès, ancien défenseur du meurtrier en série Guy Georges ou de l'ancien maire de Grenoble Alain Carignon, est visé depuis le 25 septembre 2019 par une plainte pour "viol" et "harcèlement sexuel". La plaignante, une jeune avocate de l’école Aliénor de Bordeaux, avait effectué un stage dans son cabinet parisien en janvier 2018.

Dans sa plainte, elle raconte avoir été violée par Alex Ursulet, après un déjeuner où ce dernier se serait montré pressant. Elle produit des attestations de témoins et des copies de SMS. Maître Ursulet avait de son côté porté plainte pour "dénonciation calomnieuse", mais aussi pour "faux" et "tentative d'escroquerie au jugement".

L’instruction est en cours et on ne sait pas pour l’instant quand aura lieu le procès au pénal. En revanche, du côté du conseil de l’ordre, la procédure a été plus rapide. Par un arrêté rendu le 31 décembre 2019, le conseil de discipline du barreau de Paris a prononcé la radiation de l’avocat.

Dans leur conclusion, rendue publique par le journal Le Monde, les membres du conseil estiment maître Alex Ursulet "coupable de manquements graves aux principes de la profession d’avocat (…) pour avoir adopté un comportement inapproprié vis-à-vis d’une stagiaire, ce qui s’est manifesté par une manipulation, une domination, un harcèlement, aux fins de procéder à des agissements de nature sexuelle suffisamment graves pour ne pas être dévoilés par M. Alex Ursulet mais masqués par des propos incohérents et mensongers".

Le célèbre avocat a fait appel de cette décision. Cet appel suspensif lui a permis de continuer d’exercer son métier d’avocat. L’audience sur l'appel de cette décision doit avoir lieu ce jeudi 20 janvier à la cour d'appel de Paris. Si la cour confirme l’arrêté, Alex Ursulet ne pourra plus travailler en tant qu’avocat que ce soit à Paris ou en Martinique. L’avocat aura toutefois la possibilité de se pourvoir en cassation, mais cette action n’a pas d’effet suspensif. Si la cour d’appel infirme la décision, Alex Ursulet pourra continuer son métier, mais il restera mis en examen et sera de toute façon convoqué lors d’un procès au pénal à venir.