publicité

Lucien Jean-Baptiste, le comédien et réalisateur du film  "La première étoile" parle d’elle comme de "sa principale inspiratrice". Sa mère, Marie-Thérèse Joseph, 86 ans, 6 enfants, en a vécu des fêtes des mères. Elle a accueilli chez elle La1ère.fr.

Fête des mères

L’appartement en rez-de-chaussée est rempli de bibelots et de photos. Chaque objet, chaque cliché rappellent à Marie-Thérèse Joseph, un souvenir. Elle se rappelle en particulier de ces cartes postales que ses enfants vendaient dans les années 70 pour lui offrir un cadeau de fête des mères. En Martinique "ça n’existait pas cette tradition d’offrir un cadeau pour la fête des mères", s’amuse l’octogénaire.  

Lucien Jean-Baptiste et sa mère le 10 mai 2015 au jardin du Luxembourg © CB

 

Une mère : de la Martinique à Paris

A 27 ans, Marie-Thérèse Joseph s’est mariée. En six ans, elle a eu six enfants. "Je ne sais pas qui peut survivre à ça ! Mon mari est parti dans l’Hexagone, puis une assistance sociale du BUMIDOM m’a aidé à le rejoindre. Une fois sur place, je l’ai retrouvé près d’Orléans, mais j’ai du partir".
 

Marie-Thérèse Joseph regarde une photo de sa famille © CB


Marie-Thérèse Joseph a élevé ses trois filles et ses trois garçons toute seule en jonglant avec deux ou trois jobs. "J’ai souvent fait la cuisine, ça ne me coûte pas, je le fais bien et vite", dit-elle.


Marie-Thérèse Joseph en cuisine © CB


"A Paris, au début, nous logions dans le 11ème arrondissement tous les sept dans une chambre de bonne, se souvient Marie-Thérèse. Mes enfants ont toujours été bien habillés, soignés, j’y veillais. Lucien (NDLR Réalisateur de "La Première étoile") est mon petit dernier, il a toujours été gâté".

La mère de Marie-Thérèse

La mère de Lucien Jean-Baptiste a vécu de 12 à 27 ans dans une famille de mulâtres à s’occuper de toutes les tâches ménagères sans percevoir de salaire. Malgré cette vie à la dure, elle parle avec beaucoup d’affection de sa mère. "Elle était plus instruite que moi, dit-elle, très intelligente avec beaucoup d’allure"

Les parents de Marie-Thérèse Joseph © DR

 

Mère de Lucien Jean-Baptiste

Dans ses films, "La première étoile" et "DieuMerci !", le réalisateur Lucien Jean-Baptiste s’est beaucoup inspiré de la vie de sa mère. "Quand je suis arrivée dans l’Hexagone, j’avais deux rêves : voir la neige et me rendre là où Jésus avait vécu, en terre sainte", raconte Marie-Thérèse Joseph.
 

Marie-Thérèse Joseph et sa "patronne" lors d'un mariage © DR


"Le personnage de Firmine Richard dans "La première étoile", c’est moi. Je m’étais arrangée pour louer un chalet grâce à une amie et comme dans le film, la dame qui nous a reçu pensait que nous étions blancsL’anecdote de la luge, c’est encore moi, j’ai effectivement traversé la rue", s'amuse la mère de Lucien Jean-Baptiste. 

Le côté très religieux de sa mère a également inspiré le réalisateur martiniquais. "C’est simple, explique Marie-Thérèse Joseph, je prie à 5 heures, à 15 heures avec Lourdes et parfois le soir. Mais cette année, confie-t-elle, Je n’ai pas le courage d’aller à Lourdes en pélerinage"
Ce contenu n'est plus disponible
Marie-Thérèse Joseph se rend deux à trois fois par semaine à la messe. Ce qu'elle aprécie avant-tout, c'est la cérémonie du midi à la chapelle de la Médaille miraculeuse à Paris. "Il y a des gens du monde entier et j'aime ça", souligne-t-elle.

Mère courage

"Je me suis toujours levée très tôt, à tel point qu’aujourd’hui à trois heures, je suis réveillée, lance Marie-Thérèse Joseph. Pour subvenir aux besoins de mes enfants, j’ai toujours eu deux ou trois métiers. J’ai fait la cuisine, les tâches ménagères, le repassage. Aujourd’hui, je vis seule, je subviens à mes besoins, en essayant de ne rien demander à personne".

Marie-Thérèse Joseph et l'actrice Firmine Richard à la mairie de Fort-de-France © DR


A 86 ans, la mère de Lucien Jean-Baptiste a déjà tout prévu. "Je veux reposer au cimetière de Bonneuil sur Marne et qu'il y ait une pensée pour moi à la Toussaint à la Chapelle Montligeon, en Normandie !". Tout en parlant, Marie-Thérèse Joseph regarde les vieilles photos de ses voyages à travers le monde, de ses nombreux petits-enfants et surtout de ses enfants.