La Réunion connaît une inversion de température, l'hiver austral s'installe

météo
Inversion des températures
©Météo France Océan Indien

Alors que la température flirtait avec les 5°C ces derniers jours à la Plaine des Chicots, le mercure a affiché ce matin 5.4°C de plus qu'hier. Un phénomène classique de l'hiver austral réunionnais indique Météo France Réunion. 

Les prévisionnistes de Météo France Océan Indien annonce le retour de l'inversion des alizés sur le département. 

En effet, après 3 jours de températures minimales sous les 5°C à la Plaine des Chicots, situé à 1 834 mètres d'altitude, le mercure est resté scotché autour de 10°C cette nuit. La minimale du jour a été mesurée à 9.2°C, soit 5.4°C de plus qu'hier. 

Le même phénomène est également visible sur le relevé des températures de la Plaine des Cafres, à 1 560 mètres d'altitude, avec une minimale mesurée à 10.3°C, soit 3.9°C de plus que la veille. En comparaison, le thermomètre a relevé 9.3°C à Grand Coude, situé pourtant 500m plus bas.

C'est le signe du retour de la fameuse inversion de température, phénomène classique de l'hiver austral réunionnais. 

L'inversion des températures ou "inversion des alizés"

"L'inversion de température" car à une haute altitude le gradient de température s'inverse brusquement. La plus grande partie des océans tropicaux présente, dans les basses couches de l'atmosphère, ce phénomène d'inversion de température que l'on appelle également "inversion des alizés".

Inversion des températures
©Météo France Océan Indien

 

L'altitude de l'inversion des alizés varie d'un jour à l'autre et d'un endroit à l'autre. Plus on est proche du centre de l'anticyclone, plus la subsidence est forte et plus l'inversion est basse. Par contre, l'inversion s'élève quand on s'éloigne de l'anticyclone. Notons que l'inversion a toujours une altitude d'au moins quelques centaines de mètres car les échanges de chaleur et d'humidité, dans les basses couches de l'atmosphère en contact avec les océans, maintiennent cette inversion à une certaine altitude.

L'inversion de température a des effets parfois surprenants dans les hauts de La Réunion. Il arrive ainsi que certaines nuits d'hiver, les températures minimales des stations les plus hautes soient bien supérieures à celles situées quelques centaines de mètres plus bas. Par exemple, il peut geler à 1 500 m d'altitude alors que dans le même temps il fait +10°C à 2 300 m d'altitude.