La Réunionnaise Doriane Arsicaud troisième du concours international de débat Eloquentia

éducation
Doriane Arsicaud
Doriane Arsicaud, qui a grandi à La Réunion, est arrivée troisième à la finale 2021 du concours Eloquentia. ©Marie Boscher

Qualifiée en finale pour représenter Eloquentia Bayonne, la Réunionnaise Doriane Arsicaud s'est placée troisième lors de la finale organisée à Paris ce mardi 11 mai. Un beau parcours et un exercice de haut niveau pour celle qui souhaite devenir avocate.

Ils étaient mille au départ, ils ne furent plus que quatre sur la scène du studio 104 de la Maison de la radio à Paris où s'est déroulée la finale du concours de débat citoyen Eloquentia.

Parmi eux, Doriane Arsicaud qui a grandi à La Réunion jusqu'à ses 21 ans et représentait ce soir Eloquentia Bayonne.

 

Débat contradictoire

L'étudiante en droit a dû répondre par la positive à la question "La responsabilité est-elle éprise de liberté ?", face à Méky Labarbe qui représentait de son côté Bordeaux et devait défendre le "non". Les prestations des quatre candidats étaient scrutées par un jury composé des journalistes Liz Gomis et Rémy Buisine, de l'avocate Laure-Alice Bouvier, du rappeur Médine et de la boxeuse Aya Cissoko.

finale eloquentia
Les quatre finaliste entourés des cinq membres du jury et du présentateur de la finale. ©Marie Boscher


Citant les manifestations 2019-2020 à Hong Kong, la défense de la démocratie, mais aussi la liberté de penser ou encore les petits mensonges du quotidien, Doriane Arsicaud a ouvert le bal des prises de parole.

Ma soif de liberté me pousse à assumer mes choix. Je prends mes responsabilités et je vous affirme que je suis folle amoureuse de la liberté.

Extrait du discours de Doriane Arsicaud

 

Succès auprès du jury

"Les juristes ont tendance à se vouloir trop austères, trop rationnels, trop sérieux… pas toi", l'a complimentée Laure-Alice Bouvier, l'appelant sa "consœur". L'avocate lui a même proposé de récupérer son CV, offrant devant la salle à l'aspirante avocate pénaliste de devenir son associée.

Malheureusement, la décision du jury n'a pas été à l'image de l'engouement de Laure-Alice Bouvier. Doriane Arsicaud est arrivée troisième, devant Anthony Graziano-Peyronnel d'Eloquentia Marseille et juste après Marine Bercher, de l'école de Nanterre. Le trophée est revenu à Méky Labarbe, la contradictrice de Doriane.

finalistes concours eloquentia 2021
Les quatre finalistes du concours Eloquentia 2021 : Doriane Arsicaud, Méky Labarbe, Marine Bercher et Anthony Graziano-Peyronnel. ©Marie Boscher


Pour autant, la jeune femme ne se dit pas déçue. "Pour nous on avait déjà tout gagné en arrivant jusqu'à la finale parce que c'était une occasion de plus de s'exprimer", raconte-t-elle. "On a tous des styles différents, il y a eu du slam, du théâtre… Ce sont les goûts et les couleurs !"

C'était une fois de plus un super bon moment de partage, dans les loges on est hyper soudés, on échange beaucoup. Avoir la première, deuxième, troisième place, ça ne changeait rien à la journée qui était super.

Doriane Arsicaud



Doriane Arsicaud nous livre ses impressions à l'issue de la finale :


Sans public en raison des restrictions sanitaires, les quatre finalistes ont tout de même eu droit à deux concerts très, très privés dans le cœur de la maison de la radio, des artistes Abd Al-Malik, Némir et Haïlé. Tous ont dit leur fierté de voir les jeunes participer à ce concours d'éloquence rendu célèbre par le documentaire A voix haute (2016).

Créé en 2012, le programme permet à un public très divers de s'adonner à l'art oratoire. La finale internationale est elle organisée depuis 2017 pour les lauréats des concours organisés dans les seize antennes du programme.